Publicité

Julien (Star Academy 2023) reconnaît ses erreurs : gros mea culpa après s'être "enflammé"

Le finaliste de la "Star Academy 2023" a pris la parole sur Instagram, le 20 février 2024. Julien Lieb a tenu à faire son mea culpa après avoir dévoilé une fausse information à ses abonnés.

"J'aimerais garder, le meilleur de ceux qu'on était". Pour l'heure, ce sont ces paroles qui résonnent dans les esprits des fans de la Star Academy 2024. Peu de temps après la grande finale qu'il a remportée, le 3 février dernier, Pierre Garnier a sorti son premier single Ceux qu'on était. Une chanson qu'il avait composée avant son entrée au château et qui avait fait le buzz avant même la fin de l'aventure. Il avait d'ailleurs pu l'interpréter lors de la dernière émission en direct, grâce à Dadju. Sans surprise, les fans se sont empressés de la télécharger une fois sa sortie sur les plateformes, lui permettant ainsi d'atteindre des records.

Les autres candidats ne sont pas en reste. Chacun prépare activement son retour en musique. Par exemple, à l'occasion de son anniversaire le 19 février, Héléna a dévoilé un extrait de son single Aimée pour de vrai, dont la date de sortie n'a pas encore été annoncée.

Julien s'emmêle les pinceaux

Le finaliste Julien Lieb quant à lui a enregistré son titre Comme tout le monde, écrit et composé par Tibz et Vincha. Une chanson qu'il décrit comme un mix entre la variété et la pop urbaine. "Ça a failli me tirer deux-trois larmes. J'aime beaucoup de choses là-dedans. Le texte est très bien écrit, j'aurais très bien pu écrire ce texte", confiait-il dans un documentaire diffusé une semaine après la finale. Son public avait donc hâte de l'entendre et il pensait...

Lire la suite


À lire aussi

Star Academy 2023 : Pierre reçoit un cadeau très symbolique en lien avec Héléna après le prime, la Toile s'enflamme !
Star Academy 2023 - Julien envieux de Pierre : en colère après une grande annonce, il se fait recadrer
Star Academy 2023 : Julien "mal" après une conversation tendue avec sa petite amie Amélie, les internautes divisés