Publicité

Julien Doré métamorphosé : retour sur son évolution physique en images

En 2007, les téléspectateurs font connaissance avec Julien Doré sur M6. Quand il ne joue pas avec son groupe Dig Up Elvis dans des bars de Nîmes, le candidat de la Nouvelle Star travaille dans une entreprise de manutention. On le reconnaît notamment à ses nombreux tatouages. Il s'est notamment fait tatouer sur ses avant-bras les noms de ses deux groupes, mais aussi "Marcel Duchamp" sur le pectoral gauche et une grande croix celtique noire sur l'épaule gauche. Autre signe distinctif : son ukulélé. Ses auditions pour intégrer le casting du célèbre télé-crochet n'ont pas été une mince affaire. Le jury refuse dans un premier temps qu'il chante avec un instrument. Mais la production lui accorde sa chance à la seule et unique condition de pousser la chansonnette a cappella. Son talent éclate finalement au grand jour grâce à ses reprises très personnelles de grands tubes comme Like a Virgin de Madonna, Les Bêtises de Sabine Paturel ou encore Moi… Lolita d'Alizée. Le public le sacre finalement grand vainqueur de la Nouvelle Star face à Tzigane, en juin 2007.

Un an plus tard, Julien Doré sort son premier album, Ersatz, jeu de mots en référence à la petite gloire dont il jouit grâce à l'émission de M6. Le triomphe du single Les limites laisse augurer une grande carrière musicale. La presse s'intéresse dès lors au nouveau chanteur du moment qui évoque interview après interview ses influences, entre Archive et Serge Gainsbourg. S'ensuit une tournée (...)

Lire la suite sur Closer

Richard Bohringer : cette photo bouleversante de l’acteur partagée par sa fille Romane
Astrologie 2023 : ce qui attend le signe du Capricorne en décembre sur le plan de la santé
“Jusqu’à 110 kilos” : Cindy Lopes se confie sur son poids et son problème au coeur
Traquée par un harceleur, elle parvient à l’identifier grâce à l’aide des internautes
Astrologie 2023 : ce qui attend le signe du Verseau en décembre sur le plan de la santé