Publicité

Un juge américain démis de ses fonctions après un scandaleux verdict dans une affaire de viol

Une rare sanction a été prise à l’encontre du juge Adrian, qui a été démis de ses fonctions vendredi 23 février aux États-Unis. Il avait provoqué le scandale après avoir annulé le verdict d’un jeune homme accusé de viol sur une mineure de 16 ans.

La polémique a éclaté en 2022. Cette année-là, le juge Robert Adrian, exerçant dans l’Illinois, a provoqué le scandale en annulant un verdict qu’il avait pourtant lui-même prononcé à l’encontre d’un jeune homme accusé de viol. Vendredi 23 février, après deux jours d’audiences, le juge a été démis de ses fonctions, une sanction particulièrement rare aux États-Unis. L’affaire de viol concernait un certain Drew Clinton, âgé de 18 ans au moment des faits, qui avait été déclaré coupable de viol sur la jeune Cameron Vaughan, 16 ans en 2021, au cours d’une soirée, rappelle le « Chicago Tribune ».

Drew Clinton aurait mis un oreiller sur le visage de l’adolescente afin de la violer durant la fête. Au moment d’annuler son verdict, le juge Adrian avait justifié sa décision en expliquant que le jeune homme n’avait aucun casier judiciaire et qu’il avait déjà enduré « une punition assez forte » en passant 148 jours en détention dans une prison du comté. Il avait ajouté qu’après un réexamen des preuves, il n’était plus en mesure de confirmer la culpabilité de l’accusé.

« Selon la loi, la Cour est censée envoyer ce jeune homme en département de correction. Mais cette Cour ne fera pas ça. Ce n’est pas juste. Il n’y a aucune raison pour que ce qui s’est passé dans cette affaire envoie cet adolescent en département de correction. Je ne vais pas faire ça », aurait-il dit. Le « Daily Beast » rappelle que l’Illinois requiert pourtant une peine minimale obligatoire de quatre ans de prison en c...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - L'ancien chancelier autrichien Sebastian Kurz reconnu coupable de faux témoignage