Publicité

Judith Godrèche : “tout n’est pas…”, l’avis sans équivoque de Marina Foïs aux accusations de viol de l’actrice

Le discours de Judith Godrèche lors de la cérémonie des César 2024 ne cesse de faire réagir. En effet, l’actrice qui a porté plainte pour “viols sur mineure” contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon, a pris à partie ses pairs afin de les faire réagir sur les violences sexuelles que peuvent vivre de jeunes acteurs. Invitée dans l’émission Clique, Marina Foïs a été questionnée à ce sujet. "J'espère qu'on est à un moment différent, parce qu'il y a déjà eu Adèle Haenel , il y a déjà eu Camille Kouchner, c'est des moments où tout d'un coup, on a l'impression que ça bouge et ça re-stagne assez vite", a-t-elle d'abord indiqué.

Marina Foïs : "J'entends la douleur, je comprends la colère"

L’actrice à l’affiche de la série Lol, qui rit sort, poursuit : "J'entends la douleur, je comprends la colère, et que je suis globalement assez abasourdie de comment ça résiste à entendre une chose qui est très simple. La demande des femmes en général, et de certains hommes qui les accompagnent, est très simple, en fait. Ce n'est pas obligé de continuer comme ça. Il faut que ça change", indique-t-elle.   La comédienne élargit alors le débat : "Et peut-être qu'il faudrait un peu moins de com' et un peu plus de politique. Tout n'est pas dans le ressort des artistes ni des gens qui ont des comptes Instagram. La réponse, elle doit enfin être politique."

L'actrice abusée lorsqu'elle avait 8 ans

Il faut dire que Marina Foïs connaît (...)

Lire la suite sur Closer

Isabelle Balkany : "On sait pas trop bien comment...", elle fait le point sur son cancer
Kate Middleton opérée : dépression, rupture avec William… ce seul moyen de stopper les rumeurs
"Je l’ai fait et je suis ravi" : Laurent Petitguillaume adepte de la chirurgie esthétique, cette opération qui l’a rajeuni
Harry et Meghan : ce point sur lequel ils risquent d'être irréconciliables à l'avenir
Sous-marin disparu près du Titanic : cet enregistrement perturbant dont la révélation va passionner