Tous les jours la même nuit (Netflix) : ce vrai drame meurtrier qui a inspiré la mini-série

Guilherme Leporace/Netflix

Une nouvelle mini-série est venue rejoindre le catalogue de Netflix ce mercredi matin : Tous les jours la même nuit Et son synopsis a de quoi faire froid dans le dos. Cette production brésilienne suit en effet le combat, pour obtenir justice, de parents de victimes et de survivants d’un tragique incendie.

Mais la mini-série recèle une dimension encore plus dramatique. Ce pitch n’est en effet pas tiré de l’imagination d’un scénariste mais est largement inspiré d’une histoire vraie qui a endeuillé le Brésil en 2013. Reposant sur le livre de la journaliste Daniela Arbex qui raconte ce drame, Tous les jours la même nuit met en lumière l’incendie de la discothèque Kiss qui a coûté la vie à 242 jeunes victimes, mortes asphyxiées ou piétinées, à Santa Maria, dans l’Etat du Rio Grande do Sul.

Survenu en janvier 2013, l’incendie s’est déclaré dans la discothèque alors que 1 200 jeunes étaient présents. C’est un engin pyrotechnique, tenu par un des membres d’un groupe invité à se produire au milieu de la nuit, qui a provoqué l’embrasement de l’isolement acoustique en mousse du plafond. Un matériau extrêmement inflammable qui a pris feu en quelques minutes seulement. Mis en cause à l’époque, le groupe, qui a perdu un de ses membres ce soir-là, a évoqué pour sa part l’hypothèse d’un court-circuit dû "aux nombreux câbles qui pendaient du plafond".

Les victimes se sont retrouvées piégées dans la discothèque notamment à cause de la fermet...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi