Publicité

Une journaliste de "Libération" écartée d'un déplacement d'Emmanuel Macron au Gabon

Emmanuel Macron dans
Emmanuel Macron dans "L'événement" sur France 2 - Abaca

La journaliste du quotidien "Libération" a, par le passé, été critique envers le gouvernement gabonais.

Selon "Médiapart", Maria Malagardis, journaliste de "Libération", n'a pas eu l'autorisation de couvrir un déplacement d'Emmanuel Macron au Gabon. Début mars, le président français se rendra à Libreville pour le One Forest Summit, un sommet coorganisé par la France et le Gabon, au cours duquel le locataire de l'Elysée rencontrera Ali Bongo, président du pays africain.

Dans sa boîte mail mardi dernier, la journaliste du quotidien de gauche a reçu un mail annonçant qu'elle n'aura pas l'autorisation de couvrir l'événement. "Faisant suite à votre inscription et après étude de votre candidature, nous ne pouvons pas donner de suite favorable à votre demande de participation au 'One Forest Summit' de Libreville", est-il écrit dans un message signé par l'équipe de communication du One Forest Summit.

"L'email de confirmation ne me parvenait jamais"

Interrogée, Maria Malagardis a assuré avoir suivi la procédure standard d'inscription envoyée par l'Elysée aux journalistes français ayant pour projet de suivre le déplacement du chef de l'Etat français. "Je leur ai communiqué tous les documents demandés et j'ai précisé que je souhaitais assister au Sommet à Libreville - sans poursuivre le déplacement dans les trois autres pays (Emmanuel Macron doit aussi aller en Angola et les deux Congo, ndlr)", a-t-elle expliqué, confiant avoir déjà relevé une étrangeté lors de la remise de son visa : "J'ai suivi les consignes de l'Elysée, qui nous disait...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences : Quel score pour le lancement de "The Voice" 2023 ?
"Ça m'a cogné le bide..." : Zazie bouleversée et au bord des larmes dans "The Voice"
"C'est des chiens" : Vianney se lâche sur Bigflo et Oli dans "The Voice" après avoir été "super-blocké" par les rappeurs