Publicité

"Journal indigne", "Vous nous dégoûtez !" : La France insoumise s'emporte contre un article du "Parisien"

Alexis Corbière sur LCI - Abaca
Alexis Corbière sur LCI - Abaca

La France insoumise dénonce dans un communiqué la publication d'un article dans les colonnes du "Parisien" rendant publique une plainte pour viol d'une députée LFI à l'encontre de son compagnon.

Un sujet qui n'aurait pas dû être évoqué sans l'accord de la plaignante, selon la France insoumise. Ce mardi 6 mars 2024, "Le Parisien" a révélé dans un article que le compagnon de la députée LFI Ersilia Soudais avait été placé en garde à vue à la suite d'une plainte pour viol de l'élue. Son conjoint, Damien Cassé, également militant de la France insoumise et conseiller municipal à Noisiel, dans la Seine-et-Marne, a été interpellé à son domicile.

"Comment une plainte peut-elle fuiter d'un commissariat jusqu'au journal ?"

Après la publication de cet article en ligne, le mouvement fondé par Jean-Luc Mélenchon s'est fendu d'un communiqué pour dénoncer la sortie de cette information par le journal. "'Le Parisien' vient de publier un article rendant publique une plainte pour violences sexuelles sans le consentement de la victime. Comment une plainte peut-elle fuiter d'un commissariat jusqu'au journal 'Le Parisien' ? Comment les femmes victimes de violences pourront-elles encore avoir confiance pour porter plainte si cette plainte se retrouve immédiatement devant la France entière ?", a écrit La France insoumise dans son communiqué mis en ligne hier.

"Publier une plainte pour violence sans le consentement de la victime est une deuxième violence. A l'heure où le consentement est un sujet dont toute la société s'empare, on retiendra que 'Le Parisien' n'en a que faire", a poursuivi le parti. Et de conclure : "La France insoumise...

Lire la suite


À lire aussi

Les Enfoirés : Pour la première fois en 35 ans, Les Restos du Coeur dévoilent les coulisses du concert dans un podcast
"Le forfait le plus élevé au sein de l'Union européenne" : Spotify annonce une augmentation de ses prix en France à cause de la création d'une taxe streaming
"Qu'est-ce qu'ils ont les drama queens du dessus ?" : Yann Barthès se moque de CNews après leurs propos sur l'affiche des Jeux olympiques de Paris