Il joue pendant "des heures et des jours" à Fortnite et finit à l'hôpital

·2 min de lecture
Un garçon de 15 ans a été hospitalisé pendant deux mois à la suite d'une addiction au jeu vidéo en ligne Fortnite . Une équipe de recherche espagnole a traité l'adolescent pour une dépendance au jeu sur Internet.

Après avoir un peu trop joué au jeu Fortnite, un espagnol de 15 ans a été placé dans un hôpital pour être “désintoxiqué” d’une “grave dépendance comportementale”.

L’adolescent s’isolait de plus en plus. Il restait à la maison, dans sa chambre, et jouait pendant des heures et des jours selon Newsweek. Il refusait d’interagir et devenait silencieux. L’équipe de chercheurs espagnols, en charge de l’adolescent, a publié un communiqué dans lequel ils ne remettent pas en cause les jeux vidéos dans leur globalité mais ils préviennent des risques de dépendance.

En ce qui concerne le jeu “Fortinite” - un jeu de combat-, pratiqué à haute dose par l’adolescent hospitalisé, les chercheurs concluent que trois facteurs rendent le jeu particulièrement dépendant. En cause : l'imposition de délais pour relever les défis de chaque saison, le désir de ne pas perdre ses points de progrès en quittant la plateforme et l'accès à la diffusion en direct qui permet aux autres de commenter les techniques et stratégies de jeu.

VIDÉO - À 8 ans, il est le plus jeune joueur du monde à être payé pour jouer à Fortnite

Limiter les écrans

L'adolescent a été traité avec une approche multidisciplinaire comprenant une thérapie cognitivo-comportementale et des séances avec sa famille pour l'aider à réaliser les effets nocifs du jeu sur sa vie." Les résultats montrent une diminution significative du temps d'utilisation des jeux, ainsi qu'une amélioration du fonctionnement personnel et social du patient", ont déclaré les médecins. Pour prévenir contre les risques de la dépendance aux jeux vidéos, il faudrait, selon les chercheurs, encourager les activités collectives en famille, limiter l’accès aux écrans en restreignant notamment les appareils dans les chambres d'enfants.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia sur les écrans : "C'est une préoccupation majeure pour les parents et l'éducation nationale"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles