Publicité

Josef Fritzl : "Des centaines de...", l'aveu perturbant du monstre qui a séquestré et violé sa fille Elisabeth

C'est l'un des criminels les plus pervers de l'histoire autrichienne. Pendant 24 ans, Josef Fritzl a séquestré, violenté et violé sa fille Elisabeth dans une cave insonorisée située dans le sous-sol de sa maison d'Amstetten, en Basse-Autriche. Sept enfants sont nés de cette relation incestueuse, jusqu'à ce qu'Elisabeth, le 26 avril 2008, ne parvienne à échapper à la vigilance de son père pour  révéler au monde le calvaire qu'elle a vécu...

Déchirante, l'histoire de la jeune autrichienne a bouleversé la planète toute entière. Pourtant, son père, condamné le 19 mars 2009 à la réclusion criminelle à perpétuité, ne se voit pas comme un homme mauvais. Dans son livre Die Abgründe des Josef F. (Les abîmes de Josef F.), écrit avec l'aide de son avocate  Astrid Wagner et publié le 24 mars dernier, Josef Fritzl se livre à de perturbantes confidences. "Je suis quelqu'un de bien", confie-t-il, estimant être "un père de famille responsable".

"J'ai des enfants avec plusieurs femmes indiennes"

Si Josef Fritzl est si sûr de sa valeur, c'est qu'il suscite, en Autriche et ailleurs, une fascination propre aux criminels les plus monstrueux. Toujours dans Die Abgründe des Josef F., il explique recevoir "des centaines de lettres" de la main de femmes "amoureuses de lui". Il affirme par (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Sa mère était supposée être enterrée depuis 13 ans, ce qu'il a fait du corps dépasse l'entendement
Un drame ignoble se joue dans une famille sans histoires, leur bébé de 3 mois n'y survit pas
Il tente de faire faire une fausse couche à sa compagne d'une façon écoeurante
Meurtre de Muriel Roche : "Elle lui aurait fait remarquer...", cette explication choquante du tueur présumé
Maddie McCann : "Il y avait...", ce souvenir troublant de la jeune femme persuadée d'être la fillette disparue