Publicité

Jordan Bardella veut un débat contre Gabriel Attal sur les « deux enjeux » des élections européennes

Jordan Bardella veut un débat contre Gabriel Attal sur les « deux enjeux » des élections européennes
Jordan Bardella veut un débat contre Gabriel Attal sur les « deux enjeux » des élections européennes

POLITIQUE - Partant pour un nouveau face-à-face. Le président du Rassemblement national Jordan Bardella a dit ce mardi 16 janvier « souhaiter » un débat avec le nouveau Premier ministre Gabriel Attal cette fois dans le cadre de la campagne pour les élections européennes prévues en juin.

Gabriel Attal est-il vraiment une « arme anti-Bardella » dégainée par Emmanuel Macron ?

« Si le président de la République a choisi de confier à Gabriel Attal non seulement la charge de conduire la politique de la nation mais aussi de s’engager dans la campagne des élections européennes, moi je souhaite évidemment pouvoir débattre avec Gabriel Attal de la vie chère, de la question de l’immigration qui sont les deux grands enjeux de ces élections européennes », a déclaré Jordan Bardella, invité la matinale de TF1.

La liste du Rassemblement National pour les européennes menée par Jordan Bardella est donnée en tête des sondages, loin devant celle de Renaissance dont le meneur n’a toujours pas été choisi ; pressenti, Stéphane Séjourné a finalement été nommé ministre des Affaires étrangères. Les noms d’Olivier Véran et Clément Beaune sont désormais évoqués.

Recevant les parlementaires la veille, le président de la République Emmanuel Macron a prôné l’unité dans son camp, fissuré par la loi immigration et le dernier remaniement. Il a appelé tous ses élus et responsables à se « mobiliser dans la bataille » des européennes car c’est selon lui le « seul » bloc qui « s’engage uni » avec « une vision claire pour l’Europe ».

Bardella-Attal, habitués des débats pendant la présidentielle

Jordan Bardella et Gabriel Attal se sont déjà retrouvés face à face à plusieurs reprises pendant la campagne présidentielle. En mars 2022 tout d’abord, invités de l’émission Partie de campagne, le débat sur TF1 alors que Gabriel Attal était porte-parole du gouvernement. Puis deux fois en avril de la même année. La première une semaine avant le second tour de l’élection présidentielle lors de l’émission Questions Politiques diffusée sur France Inter, France Télévisions et Le Monde et la seconde deux jours avant le scrutin, cette fois sur C8 dans TPMP. En tout, selon nos confrères de L’Obs, ils se sont retrouvés pas moins de cinq fois sur le même plateau.

Les deux hommes, 34 ans pour Gabriel Attal et 28 pour Jordan Bardella, sont souvent comparés et le choix Attal pour Matignon a été présenté - notamment au Rassemblement national - comme celui d’une « arme anti-Bardella » avant le scrutin européen. Lors de son lancement de campagne lundi 15 janvier, Jordan Bardella a d’ailleurs ciblé le chef du gouvernement, le présentant comme un « pur produit du macronisme » et minimisant ses résultats à la tête du ministère de l’Éducation dont il est parti « après seulement cinq mois d’annonces et d’agitations, en pleine crise de l’école ».

« Il restera donc comme le ministre qui commence un travail sans jamais le finir », a affirmé le président du parti d’extrême droite, qui a toutefois souhaité « bonne chance » au Premier ministre, tout en estimant qu’il « n’a aucune marge de manœuvre ».

À voir également sur Le HuffPost :

« Gabriel Attal nommé Premier ministre : cinq raisons de ne pas demander la confiance à l’Assemblée » - TRIBUNE

Remaniement acte II : Macron monte en première ligne, des nominations toujours attendues