Publicité

Jordan Bardella plaide en faveur d’une « loi de patriotisme économique » pour les agriculteurs

Le Rassemblement national (RN) chercherait-il à tirer profit de la colère des agriculteurs à six mois des élections européennes ? Ce samedi, le président du parti d’extrême droite Jordan Bardella s’est rendu dans une exploitation agricole située en Gironde pour apporter son soutien aux agriculteurs mobilisés. Un déplacement qui intervient dans un contexte de grogne grandissante des éleveurs, qui multiplient les actions en France.

Invité de TF1, samedi midi, l’eurodéputé désigné tête de liste du RN lors des élections européennes s’est déclaré favorable à une « loi de patriotisme économique ». Cette mesure donnerait ainsi « la priorité » aux agriculteurs dans « les cantines des écoles », les « collèges », les « lycées » ou encore dans « les marchés publics ». Invoquant la nécessité de « défendre et protéger » les « intérêts » des pays, le patron du RN a fustigé les normes européennes et l’action de l’exécutif.

Un retrait des traités de libre-échange

Depuis plusieurs années, la formation d’extrême droite prône une plus forte intervention de l’État et un retrait des traités de libre-échange dans le secteur agricole. Marine Le Pen avait déjà inscrit ces propositions dans son programme pour les élections présidentielles de 2022, comme le rapportait le quotidien Les Échos. Jordan Bardella s’inscrit dans cette continuité programmatique, évoquant une politique européenne « nocive à (la) souveraineté, (la) puissance et (l’) indépendance ».

À lire aussi « Rien ne changera » ...


Lire la suite sur LeJDD