Johnny Depp a exigé de changer Pirates des Caraïbes 5 pour que Jack Sparrow n'ait pas à affronter une femme

The Walt Disney Company France
The Walt Disney Company France

La carrière de Johnny Depp ne connaît pas son meilleur moment actuellement, suite au procès médiatique contre son ex-femme Amber Heard, mais il y a encore quelques années, il était un acteur très recherché qui pouvait se permettre d'imposer ses idées pour les films auxquels il participait. Un exemple très frappant ? Celui de Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar, 5ème film de la saga, pour lequel il a exigé une modification du scénario... afin que Jack Sparrow n'ait pas à faire face à une femme.

"Un simple caprice"

L'info a été révélée il y a quelques années par Terry Rossio, l'un des scénaristes des quatre premiers films de la saga, qui avait également été embauché à l'époque pour écrire Pirates des Caraïbes 5. Sauf que son idée d'origine a été modifiée... à cause de Johnny Depp. "Ma version du film a été mise de côté car elle incluait une méchante et Johnny Depp craignait qu'elle soit redondante avec celle de Dark Shadows (film réalisé par Tim Burton dans lequel Johnny Depp a aussi joué, ndlr), où il y avait aussi une méchante." avait-il déclaré.

>> Johnny Depp de retour dans le rôle d'un pirate (mais ce n'est pas Jack Sparrow) <<

Le scénariste avait aussi ajouté : "Bien sûr, il y a toujours la possibilité que les scripts soient nuls. Mais souvent, quand je reviens à ceux qui n'ont pas été réalisés, ils tiennent le coup et sont souvent meilleurs que le...

Lire la suite


À lire aussi

Pirates des Caraïbes 5 : le retour de Jack Sparrow repoussé
Pirates des Caraïbes 5 : Jack Sparrow a rendez-vous avec la mort dans la bande-annonce
Pirates des Caraïbes 5 : Jack Sparrow face à son pire ennemi dans un trailer épique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles