Publicité

Johnny Depp, Bob Geldof, Bono et Nick Cave pleurent avec l'Irlande le chanteur des Pogues Shane MacGowan

Johnny Depp, Bob Geldof et Nick Cave ont pris part ce vendredi aux funérailles de Shane MacGowan, le chanteur des Pogues, disparu fin novembre.

L'Irlande a rendu un hommage ému et en musique vendredi à Shane MacGowan, le chanteur emblématique du groupe The Pogues et voix incontournable de la musique irlandaise mort fin novembre.

Ses obsèques ont réuni des personnalités comme le chanteur Nick Cave et l'acteur Johnny Depp, le président irlandais Michael Higgins et l'ancien leader du parti républicain Sinn Fein Gerry Adams.

Ballades irlandaises au violon ou au piano ont résonné dans l'église Sainte Marie du Rosaire à Nenagh, une petite ville du centre de l'Irlande, au cours d'une cérémonie religieuse diffusée en direct à la télévision.

Roses rouges

Une photo en noir et blanc de Shane MacGowan jeune, son visage anguleux aux oreilles décollées reconnaissable entre mille, était posée devant le cercueil décoré de nombreuses roses rouges.

Illustration de l'empreinte que laisse Shane MacGowan, mort à 65 ans après une carrière et une vie rongées par les addictions, de nombreuses personnalités de la musique ont pris la parole ou chanté, comme Nick Cave et Imelda May, qui a repris le tube "You're the One", écrit par Shane MacGowan, avec ses compatriotes Liam O Maonlai et Declan O'Rourke.

Un message enregistré par le leader du groupe U2, Bono, a été diffusé, tandis que l'acteur américain Johnny Depp, l'artiste et militant politique Bob Geldof et l'ancien leader du Sinn Fein Gerry Adams, ont lu des textes.

Procession à Dublin

Shane MacGowan a donné aux Irlandais "espoir, cœur et aspiration" grâce à sa musique, s'est exclamé le père Pat Gilbert.

"Ta vie a fait grandir beaucoup d'entre nous, Shane, et ta lumière vive a apporté un salut sous nos cieux souvent sombres et vides", a-t-il ajouté, avant que l'assistance ne se mette à danser joyeusement sur le plus grand succès des Pogues, "Fairytale of New York", un duo de 1987 avec Kirsty MacSoll devenu un classique de Noël.

"Shane aurait adoré ça", a lancé sa sœur, Siobhan MacGowan.

Un peu plus tôt à Dublin, une foule nombreuse s'était rassemblée dans les rues pour voir passer la procession emportant le cercueil de l'artiste, dans un corbillard tiré par quatre chevaux.

Accompagnée d'applaudissements émus, elle a été ouverte en musique par le groupe traditionnel irlandais Artane Band, en uniforme bleu, qui existe depuis les années 1870.

La mort de Shane MacGowan, 65 ans, une voix incontournable de l'Irlande, a été annoncée le 30 novembre par son épouse Victoria Mary Clarke. Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises depuis le mois de juillet.

"La plus belle âme"

"Shane (...) qui sera toujours la plus belle âme et le plus bel ange et le soleil et la lune et le début et la fin de tout est parti pour être avec Jésus et Marie", avait-elle écrit sur Instagram pour annoncer sa mort.

Né en 1957 en Angleterre de parents irlandais, Shane MacGowan avait fondé le groupe de punk celtique les Pogues en 1982.

Il jouait alors dans les pubs des ballades irlandaises interprétées à cent à l'heure par des musiciens mélangeant allègrement rythmes irlandais et énergie punk.

Alliant légendes celtiques et ivrognerie, The Pogues est devenu dans les années 1980 la voix politique des jeunes immigrés irlandais à Londres, opposés à Margaret Thatcher et à la censure.

Mais le groupe avait pâti des addictions à l'alcool et aux drogues de Shane MacGowan et il en avait été exclu en 1991.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Johnny Depp