Publicité

Johan Daviet, le père de Lola, tuée et retrouvée dans une malle en 2022, est mort à 49 ans

La jeune Lola a été tuée en octobre 2022 dans son immeuble à Paris. La suspecte, Dahbia B., a été mise en examen pour meurtre et viol aggravé puis placée en détention provisoire.

Johan Daviet, père de Lola, la jeune fille qui avait été retrouvée morte en octobre 2022 dans une malle à Paris, est décédé vendredi 23 février à l’âge de 49 ans, rapportent plusieurs médias, confirmant une information de La Voix du Nord.

Le père de famille est mort à Fouquereuil, dans le Pas-de-Calais, car cela faisait plusieurs mois qu’il était retourné vivre chez sa mère, note le média. Il reposera ainsi auprès de sa fille, à Lillers, commune voisine.

« Le cœur trop près de l’enfer »

Selon les informations données aux médias, la mort serait naturelle. « Johan Daviet avait la tête et le cœur trop près de l’enfer depuis les faits commis sur sa fille. Il dégringolait. Sa crise cardiaque est l’épilogue de cette descente aux enfers », a expliqué l’avocate de la famille de Lola, Me Clotilde Lepetit, citée par Le Parisien. « La famille a besoin d’être protégée de toute sollicitation », a-t-elle ajouté, précisant que la famille, lourdement endeuillée, ne fera aucun commentaire.

« Ma fille, c’est un amour et ça restera toujours mon amour. Elle vit toujours pour moi. Jusqu’au bout de ma vie elle sera dans ma tête », avait-il témoigné à l’occasion du premier anniversaire de sa mort, dans une interview accordée à M6 et RTL.

La jeune fille avait été violée, torturée et tuée avant d’être retrouvée le 14 octobre dans une malle. La suspecte, Dahbia B., a été mise en examen pour meurtre et viol aggravé puis placée en détention provisoire. Vendredi 16 février, une reconstitution des faits a eu lieu, rue Manin, où vivait la victime, en présence de la principale suspecte selon Le Parisien. Cette Algérienne était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). L’affaire avait été particulièrement instrumentalisée, notamment par l’extrême droite.

À voir également sur Le HuffPost :

Dans les Vosges, une fillette de 5 ans retrouvée morte, un adolescent en garde à vue

Affaire Lola : Hanouna et « TPMP » pas sanctionnés par l’Arcom pour la célébration des audiences

VIDÉO - Vosges: une femme et ses deux enfants mis en examen pour le meurtre de son conjoint