Publicité

Joe Biden fera aussi une annonce pour Gaza dans son discours sur l’état de l’Union

Joe Biden, ici s’exprimant à la Maison Blanche, à Wasington, le 5 mars 2024.
NATHAN HOWARD / Getty Images via AFP Joe Biden, ici s’exprimant à la Maison Blanche, à Wasington, le 5 mars 2024.

ÉTATS-UNIS - Joe Biden est attendu ce jeudi 7 mars pour un exercice important de la vie présidentielle américaine : le discours sur l’état de l’Union, prononcé devant le Congrès.

Durant celui-ci, il va notamment annoncer qu’il a ordonné à l’armée américaine d’établir un port à Gaza, afin d’acheminer par la mer davantage d’aide humanitaire dans le territoire palestinien assiégé par Israël, selon de hauts responsables.

« Ce soir, le président va annoncer dans son discours sur l’état de l’Union qu’il a donné l’ordre à l’armée américaine de mener une mission d’urgence pour établir un port à Gaza », a déclaré un haut responsable américain à des journalistes.

Ce port devra pouvoir accueillir de larges navires transportant « de la nourriture, de l’eau, des médicaments et des abris temporaires », a-t-il précisé.

« L’élément principal sera une jetée temporaire », a-t-il ajouté, et ce port fournira l’équivalent de la capacité « de centaines de camions d’aide supplémentaire chaque jour ».

Une opération qui prendra « un certain nombre de semaines à planifier et exécuter »

Cette opération « prendra un certain nombre de semaines à planifier et exécuter », et devrait impliquer un corridor maritime apportant de l’aide par la mer depuis l’île de Chypre, ont précisé les hauts responsables. Ils ont souligné que cela ne signifierait pas que des soldats américains se trouveront sur place à Gaza.

« L’armée américaine a des capacités uniques. Et ils peuvent faire des choses depuis la mer qui sont extraordinaires », a dit un autre responsable.

Cette annonce, le jour du grand discours sur l’état de l’Union du président, illustre les pressions auxquelles Joe Biden fait face concernant le soutien américain à Israël, au regard de la crise humanitaire en cours à Gaza.

Les États-Unis et la Jordanie ont effectué ce jeudi un troisième largage aérien d’aide à Gaza en une semaine, mais ces largages ont une efficacité limitée.

Selon l’ONU, la famine est « quasiment inévitable » pour 2,2 millions d’habitants de Gaza, soit l’immense majorité de la population, l’aide humanitaire n’arrivant pour le moment qu’au compte-gouttes.

À voir également sur Le HuffPost :

Le duel Trump-Biden semble inévitable, voici ce qui pourrait empêcher ce match retour

Donald Trump et Joe Biden dominent le Super Tuesday, mais il y a quelques surprises