Publicité

Joe Biden approuve des frappes de représailles contre les militants soutenus par l'Iran

Le président américain Joe Biden a approuvé des mesures de représailles contre les militants soutenus par l'Iran en Irak et en Syrie, après une série d'attaques contre des bases et installations américaines au Moyen-Orient.

La dernière, survenue dimanche dernier en Jordanie a coûté la vie à trois militaires américains. Washington accuse la Résistance islamique en Irak, un groupe de milices soutenues par l'Iran.

"Nous continuerons à travailler pour éviter un conflit plus large dans la région, mais nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour défendre les États-Unis, nos intérêts et notre peuple. Nous réagirons quand, où et comment selon les manières que nous aurons choisies" a déclaré Lloyd Austin, Secrétaire américain à la Défense.

Tout en continuant à soutenir Israël dans sa guerre contre le Hamas, Washington a annoncé jeudi des sanctions contre quatre colons israéliens, accusés d'avoir agressé des Palestiniens. Ces sanctions gèleront les avoirs des individus aux États-Unis.

Au même moment, à Gaza, la situation humanitaire continue de se détériorer. L'Agence UNRWA a annoncé qu'elle devra mettre fin à ses opérations à la fin du mois depuis qu'Israël accuse douze de ses membres d'avoir participé aux attaques du 7 octobre. Plusieurs pays donateurs ont suspendu leur financement à l'agence onusienne.

Certains citoyens israéliens exigent l'arrêt complet de l'aide humanitaire, et ont organisé plusieurs manifestations près du principal port commercial d'Israël.