Publicité

JO de Paris 2024 : Ysaora Thibus, escrimeuse française, suspendue après un contrôle antidopage « anormal »

La leader de l’équipe de France de fleuret a fait l’objet d’un contrôle « ayant produit un résultat d’analyse anormal », a annoncé la Fédération.

La fleurettiste française Ysaora Thibus, espoir de médaille aux Jeux olympiques de 2024, a été suspendue provisoirement avec effet immédiat à la suite d’un contrôle antidopage, a annoncé la Fédération française le 9 février 2024.
ANDREAS SOLARO / AFP La fleurettiste française Ysaora Thibus, espoir de médaille aux Jeux olympiques de 2024, a été suspendue provisoirement avec effet immédiat à la suite d’un contrôle antidopage, a annoncé la Fédération française le 9 février 2024.

SPORT - Médaillée d’argent par équipes aux JO de Tokyo en 2021, elle représente l’une des meilleures chances de médaille de l’escrime française pour les JO 2024. La fleurettiste française Ysaora Thibus, championne du monde individuelle 2022, a été provisoirement suspendue avec effet immédiat à la suite d’un contrôle antidopage « ayant produit un résultat d’analyse anormal », a annoncé ce vendredi 9 février la Fédération française d’escrime.

Paris-2024 : les médailles des Jeux olympiques et paralympiques dévoilées par le Cojo

Ce contrôle a été réalisé par l’Agence internationale de test (ITA) le 14 janvier, alors que Ysaora Thibus participait à l’étape de Coupe du monde de Paris, qualificative pour les Jeux olympiques, où l’équipe de France avait pris la deuxième place derrière l’Italie, résultat qui assurait la qualification olympique aux Bleues.

Immense « surprise » et « désarroi »

La leader de l’équipe de France de fleuret « nie tout acte intentionnel de dopage » a affirmé la Fédération française d’escrime, dans un communiqué. « Contactée par nos soins, la tireuse fait part de sa totale incompréhension, de son immense surprise et de son désarroi (...) Il lui appartient désormais de se défendre selon les dispositions qu’elle jugera utiles de prendre », a poursuivi la Fédération.

Celle qui est née en Guadeloupe avait affirmé dans un entretien au Monde en juillet dernier avoir bon espoir de décrocher un titre aux JO. « Je veux l’or à Paris, je mets tout en place chaque jour à l’entraînement dans ce but. Mais ce n’est pas l’or à tout prix, c’est l’or à ma façon », avait-elle déclaré pleine d’assurance, ajoutant : « Une chose est sûre, je sais que j’en suis capable. »

Ysaora Thibus, 32 ans, a collectionné les podiums en grands championnats depuis 2012 et sa première médaille, de l’argent par équipes aux Championnats d’Europe. Lauréate de plusieurs épreuves de Coupe du monde, elle a été sacrée championne du monde individuelle à l’été 2022 au Caire, après l’argent mondial en 2018 à Wuxi (Chine) et le bronze en 2017 à Leipzig (Allemagne).

Pour l’escrime française, il s’agit donc d’un énorme coup de massue, Thibus étant l’une de ses têtes d’affiche de la discipline depuis de nombreuses années.

À voir également sur Le HuffPost :

Jeux olympiques et paralympiques de Paris : comment 18 g de tour Eiffel se retrouvent dans chaque médaille

L’athlète Jimmy Gressier visé par une plainte pour harcèlement sexuel sur une athlète

VIDÉO - "Je sais que je suis clean" : la joueuse de tennis Simona Halep évoque le scandale du dopage