Publicité

JO de Paris 2024 : Steven Da Costa chambre Tony Estanguet après la révélation des médailles

Steven Da Costa ne s’est pas privé de chambrer Tony Estanguet après la révélation des photos officielles des médailles olympiques.
ALEXANDER NEMENOV / AFP Steven Da Costa ne s’est pas privé de chambrer Tony Estanguet après la révélation des photos officielles des médailles olympiques.

JEUX OLYMPIQUES - Une déclaration teintée d’humour et d’amertume. Après la présentation officielle des médailles des Jeux Olympiques ce jeudi 8 février, le champion français de karaté, Steven Da Costa, n’a pas manqué de chambrer Tony Estanguet président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques (Cojo).

Tony Estanguet visé par une enquête sur son salaire au Cojo, il répond aux accusations

Après avoir posté une photo des précieux sésames sur ses réseaux sociaux, Tony Estanguet a suscité de nombreuses réactions, dont celle de Steven Da Costa, triple champion du monde de karaté. Après son exclusion des Jeux Olympiques de Paris 2024 - conséquence de la décision de Tony Estanguet de remplacer le karaté par le breakdance - l’athlète de 27 ans n’a pas hésité à taquiner ce dernier. « Elle aurait eu de la gueule dans mon salon », a-t-il commenté sur X (anciennement Twitter).

Pour rappel, Tony Estanguet avait justifié la décision d’exclure le karaté des JO de Paris 2024 en évoquant un rajeunissement nécessaire des disciplines olympiques. « En allant chercher des sports urbains comme le breakdance et le skateboard, on va chercher des sports qui cartonnent sur les réseaux sociaux et que les jeunes regardent énormément », disait-il en août 2021 lors d’un entretien pour France Info.

Un choix que Steven Da Costa avait critiqué après sa victoire 5-0 face au Turc Eray Samdan lors des JO de Tokyo, dont il était sorti victorieux. « On a un sport magnifique, on gagne énormément de points, et on ramène quand même l’or pour la France ». Des années après, la pilule ne semble toujours pas passer pour Steven Da Costa, qui ne loupe pas une occasion pour remettre cette histoire sur le tatami.

À voir également sur Le HuffPost :

JO de Paris 2024 : Anne Hidalgo convie préfets, sportifs et même Macron à plonger dans la Seine avec elle

JO de Paris 2024 : skateboard, taekwondo, breakdance… Voici six Français qui peuvent rêver d’or