Publicité

JO de Paris 2024: Rongier aimerait porter la flamme au Vélodrome à Marseille

Il fait partie des heureux élus. Dans quelques mois, Valentin Rongier aura la chance de porter la flamme olympique à Marseille. Elle fera son arrivée le 8 mai 2024 aux abords de la ville à bord du Belem, le mythique trois-mâts qui rejoindra la rade le midi et sera accompagné par diverses embarcations, avant de faire un tour de la rade puis de rentrer dans le Vieux-Port. Le voilier, classé monument historique, s’amarrera avant que la flamme ne descende du navire pour le premier allumage du chaudron olympique.

"Une grande fierté"

Le lendemain, le 9 mai, elle passera par des lieux emblématiques tels que Notre-Dame de la Garde et le Vélodrome. "C’est une grande fierté, un moment unique dans une vie. Je suis très heureux", a réagi Valentin Rongier ce mercredi au micro de BFM Marseille. "Pour être honnête je n’ai rien tenté, on m’a contacté et j’ai été très agréablement surpris. Je pense que si j'ai été approché et choisi, ce n'est pas du hasard. Je suis content, ça veut dire que les valeurs que je dégage sont aussi celles des Jeux olympiques. Je leur ai fait part d’un petit souhait personnel, j’aimerais beaucoup la porter devant le stade Vélodrome. Ce serait encore plus un symbole", a confié le milieu de terrain et capitaine de l’OM, qui se remet actuellement d’une blessure à un genou.

"Pour moi, (les Jeux) c'est un moment que je passe en famille et qu'on regardait quand j'étais plus jeune à chaque fois qu'on pouvait. Bien sûr je suis un petit peu patriote. Dans l'ensemble j’aime les épreuves assez spectaculaires comme le 100m, le 200m, les finales où il y a beaucoup d'adrénaline, beaucoup de pression. J'adore ça parce que ça me fait penser un petit peu au foot", a raconté l'ancien Nantais. La torche, allumée sur le site d'Olympie en Grèce, sillonnera une soixantaine de territoires français, via les Antilles et Tahiti, avant son arrivée à Paris pour la cérémonie d'ouverture, le 26 juillet.

Article original publié sur RMC Sport