Publicité

JO de Paris 2024: pourquoi Riner, Mbappé et Dupont ne seront pas porte-drapeau

En ce mercredi 13 mars 2024, jour de présentation du processus de désignation des porte-drapeaux pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques (un homme et une femme), Le Parisien dévoile les critères qui éliminent de nombreuses stars du sport français, parmi lesquelles Teddy Riner, Kylian Mbappé et Antoine Dupont. Soit le podium des personnalités plébiscitées par les Français pour occuper ce rôle le 26 juillet, selon un sondage de Linternaute.com. Dans cette enquête, le judoka de 34 ans, double champion olympique, se classe devant le champion du monde de football et le demi de mêlée star du XV de France.

Malheureusement pour Teddy Riner, le fait d’avoir déjà été porte-drapeau de la délégation française lors des JO de Rio en 2016 l’élimine d’office, d’après les critères retenus cette année, tout comme Clarisse Agbégnénou qui lui avait succédé à Tokyo, en 2021. La judokate avait d’ailleurs exprimé son souhait de renouveler l’expérience. "Si on a le droit, pourquoi pas?" Elle ne le savait pas encore, mais ce ne sera pas le cas.

Des stars empêchées en raison de leur casier judiciaire?

Antoine Dupont ne sera pas autorisé non plus, pas plus que Kylian Mbappé, car l’un et l’autre n’ont encore jamais participé aux Jeux olympiques. Le rugbyman parce que sa discipline de prédilection n’est pas olympique, même s’il est passé au VII spécialement pour l’occasion. Et l'attaquant du PSG parce qu’il était plus occupé par ses activités propres au football professionnel.

La perspective de briller à domicile a changé la donne pour eux, mais il faut avoir déjà fréquenté la grande scène olympique pour postuler. Qui, alors, pour représenter l’imposante délégation française? Nikola Karabatic, qui fera ses adieux au handball cette année? L’idée est séduisante, mais la candidature du vétéran pourrait se heurter à un écueil majeur: son casier judiciaire. Nikola Karabatic, à l’instar de son frère Luka, a été condamné dans une affaire de paris en 2012.

Florent Manaudou a le bon profil

D’autres champions olympiques, comme Renaud Lavillenie et Earvin Ngapeth, pourraient être rayés de cette liste pour les mêmes raisons, si toutefois le critère est maintenu. Car selon le Parisien, il est loin de faire l'unanimité, bien qu'ilait été décidé en concertation avec la commission des athlètes de haut niveau.

Dans le processus de désignation choisi, le vote impliquera tous les sportifs sélectionnés aux JO. La natation étant l'un des sports les plus représentés, le système de désignation retenu pourrait avantager l'un des siens. Florent Manaudou? Le champion olympique du 50m nage libre figure au pied du podium des sportifs que les Français verraient bien les représenter le 26 juillet, toujours selon le sondage de Linternaute.com.

Article original publié sur RMC Sport