Publicité

JO de Paris 2024 : l’auteur du vol d’un sac contenant des données sur les JO condamné à sept mois de prison

Déjà connu des services de police pour des vols de bagages à la Gare du Nord, l’auteur des faits a été retrouvé, jugé et condamné en quelques jours.

FAITS DIVERS - Enquête éclair. Comme dévoilé par plusieurs médias ce samedi 2 mars, l’auteur du vol d’un ordinateur contenant des informations liées aux JO de Paris 2024 a finalement été arrêté jeudi avant d’être jugé en comparution immédiate vendredi.

JO de Paris 2024 : vol dans un train d’un sac contenant des infos « sensibles » sur les Jeux

Résultat des courses pour le voleur de la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris : une condamnation à sept mois de prison par le tribunal correctionnel de Paris. Il a d’ailleurs été écroué dès sa sortie de l’audience, comme l’indique Le Parisien et BFMTV.

Poursuivi pour « vols commis dans un véhicule affecté au transport de voyageurs », « recel de bien provenant d’un vol » et « refus de remettre aux autorités judiciaires son code de téléphone », l’auteur des faits, de nationalité marocaine, était déjà connu des services de police pour « d’autres faits de même nature ».

Selon BFMTV, seule la sacoche dérobée dans un train à la gare du Nord à Paris a été retrouvée, sans l’ordinateur et les clefs USB qui s’y trouvaient.

Lundi 25 février, cet ingénieur avait mis sa sacoche dans le coffre à bagages au-dessus de son siège puis s’était aperçu qu’elle avait disparu, selon les premiers éléments donnés à la police par le plaignant. Il avait alors signalé la perte de « données sensibles ».

Pas de données sensibles

Présentée dans un premier temps comme une affaire de vol de haute importance en raison de la présence potentielle d’informations de sécurité sensibles sur les JO, cette version a depuis été écartée malgré les nombreuses réactions s’inquiétant pour la sécurité des Jeux.

En effet, la clef USB contenue dans le sac ne contenait pas de notes sur « des dispositifs de sécurité sensibles » lors des Jeux olympiques, avait précisé dès mercredi le parquet de Paris. Le parquet a d’ailleurs regretté des « publications hâtives » dans la presse mardi.

Cet ingénieur « a pris soin de signaler que son sac contenait une clé USB professionnelle », « il importe toutefois de préciser que cette clé ne contenait que des notes en lien avec la circulation dans Paris lors des Jeux olympiques, et non sur des dispositifs de sécurité sensibles », avait-il également été précisé.

Le matériel informatique dérobé « contenait des prises de notes à usage interne, relatives à son travail à la mission informatique de la direction de la voirie et des déplacements ». Pour empêcher une éventuelle intrusion dans son système informatique, la mairie dit avoir effectué « l’ensemble des réinitialisations nécessaires ».

Lire sur Le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Paris 2024 : même Teddy Riner a du mal à avoir des places pour ses proches aux Jeux olympiques

JO : Aya Nakamura répond au vœu d’Emmanuel Macron pour la cérémonie d’ouverture

VIDÉO - Concert des Enfoirés : Les JO 2024 dézingués en chanson, les internautes sont hilares