Publicité

Pour les JO de Paris 2024, ce film français culte ressort au cinéma et rend hommage à la capitale

Filmé dans les rues de la capitale, « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » sublime Paris comme aucun autre film.
UGC Distribution Filmé dans les rues de la capitale, « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » sublime Paris comme aucun autre film.

CINÉMA - Amélie in Paris. La plus célèbre des héroïnes de film français à l’étranger va faire son retour dans les salles obscures cet été. À l’occasion des JO de Paris 2024, Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain ressortira au cinéma le 24 juillet, vingt-trois ans après sa sortie initiale en avril 2001.

JO de Paris 2024 : le choix d’Aya Nakamura pour chanter Édith Piaf validé par les belles-sœurs et héritières de la Môme

Le film culte de Jean-Pierre Jeunet avec Audrey Tautou a fait rayonner Paris à l’étranger, avec pas moins de cinq nominations aux Oscars 2002. Filmé dans les rues de la capitale, il a fortement contribué à lui donner une image de carte postale. Ce conte plein d’imagination suit les aventures d’Amélie Poulain, serveuse dans un bar de Montmartre. Entre ses services, la jeune femme s’est donné une mission : rendre heureux les gens autour d’elle.

De son voisin à la buraliste ou l’épicier du quartier, elle va intervenir dans leur vie incognito, tour à tour Cupidon ou justicière. Ville de l’amour oblige, elle va croiser le chemin d’un certain Nino (joué par Mathieu Kassovitz) et sortir de sa solitude.

Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain se regarde comme une lettre d’amour à Paris, et plus particulièrement au XVIIIe arrondissement. Le Café des 2 Moulins rue Lepic, les escaliers pentus du métro Lamarck-Caulaincourt, le carrousel en bas du Sacré-Cœur et même les sex-shops de Pigalle… les lieux phares du tournage sont devenus des arrêts obligatoires pour les touristes.

Certaines scènes mettent aussi en lumière d’autres célèbres endroits de la capitale, comme la cathédrale de Notre-Dame de Paris ou encore le canal Saint-Martin. Pas étonnant, donc, qu’UGC Distribution le remette à l’affiche au moment où Paris accueillera plus de 15 millions de touristes. De quoi les faire venir au cinéma pendant leur séjour, et leur donner envie de se balader sur les pas d’Amélie Poulain, avec la bande-son au piano de Yann Tiersen dans les oreilles.

À voir également sur Le HuffPost :

JO de Paris 2024 : le Jardin des Tuileries choisi pour accueillir la flamme olympique

« Pas de vagues », un film avec François Civil qui s’intéresse au mal-être des profs de l’Éducation nationale