Publicité

JO Paris 2024 : vol d’un deuxième ordinateur contenant des « plans confidentiels » à Drancy, en Seine-Saint-Denis

Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.
DIMITAR DILKOFF / AFP Un second vol d’informations concernant les JO de Paris 2024 a été révélé par la presse, ce lundi 4 mars.

JO PARIS 2024 - Deux vols en l’espace d’une semaine. Une nouvelle personne en possession d’informations confidentielles concernant l’organisation des JO de Paris 2024 a été victime d’un vol, ce vendredi 1er mars. Aux alentours de 20 heures, la voiture de la secrétaire générale de la direction de l’hôpital Avicenne de Bobigny a été cambriolée, alors qu’elle était garée sur un parking du centre commercial « Avenir » à Drancy, le temps que sa conductrice fasse une course.

JO de Paris 2024 : les retraités sollicités pour pallier les manques en matière de sécurité privée

Sans que cette dernière en soit témoin, le déflecteur arrière droit du véhicule a été brisé et son sac contenant son ordinateur de travail a été volé. Or l’appareil contenait des documents confidentiels, notamment les plans d’accès et les plans de circulation des JO. En effet, ces documents sont indispensables pour les secours qui devront intervenir pendant l’évènement.

La victime a porté plainte auprès du commissariat de Drancy qui mène depuis une enquête pour « vol avec dégradations », selon les informations conjointes d’Actu 17 et BFMTV. De son côté, le parquet de Bobigny assure que « les informations relatives aux Jo figurant dans l’ordinateur n’étaient pas confidentielles », dans le sens où elles étaient « destinées à être publiques, notamment sur les plans de circulation (logistique) de divers hôpitaux du département ».

Un homme condamné à 7 mois de prison pour un autre vol

Ce même vendredi, un homme âgé d’une vingtaine d’années a été condamné à sept mois d’emprisonnement pour avoir volé la sacoche d’un ingénieur de la mairie de Paris alors qu’il voyageait à bord d’un train et qu’elle avait été disposée dans le coffre à bagages au-dessus de son siège. À l’intérieur se trouvaient un ordinateur et deux clés USB contenant des notes en lien avec les Jeux olympiques.

Présentée dans un premier temps comme une affaire de vol de haute importance en raison de la présence potentielle d’informations de sécurité sensibles sur les JO, cette version a depuis été écartée. En effet, la clef USB contenue dans le sac ne contenait pas de notes sur « des dispositifs de sécurité sensibles » lors des JO, avait précisé dès mercredi le parquet de Paris, contrairement à ce qu’avait déclaré l’ingénieur en question dans un premier temps. Ce vol a pour autant soulevé des inquiétudes quant à la sécurisation des JO de Paris, qui se tiendront du 26 juillet au 11 août.

À voir également sur Le HuffPost :

Billetterie des JO de Paris 2024 : des places pour l’athlétisme dont la finale du 100 m mises en vente ce lundi

Avec Mbappé et Griezmann, à quoi pourrait ressembler l’équipe de France de football aux JO de Paris