Publicité

JO Paris 2024 : contrairement à la CGT, la CFDT n’appelle pas (encore) à la grève durant les Jeux

Marylise Léon, la secrétaire générale de la CFDT, était invitée sur le plateau de France 2 ce vendredi 8 mars 2024.
Marylise Léon, la secrétaire générale de la CFDT, était invitée sur le plateau de France 2 ce vendredi 8 mars 2024.

JO 2024 - « Aucune envie de gâcher ce moment festif ». La secrétaire générale de la CFDT a expliqué qu’elle ne déposera pas de préavis de grève dans la fonction publique « à ce stade » pour les Jeux olympiques de Paris. Sur France 2 ce vendredi 8 mars, Marylise Léon a ainsi expliqué : « ce n’est pas à l’ordre du jour pour la CFDT. Nous, on est dans le cadre des négociations, donc à ce stade, pas de préavis de grève dans les fonctions publiques pour la CFDT ».

Une grève dans les transports pendant les JO ? Le ministre Patrice Vergriete se montre (très) confiant

Cette déclaration intervient alors que la CGT a annoncé la veille qu’elle s’apprêtait à déposer des préavis de grève dans la fonction publique pour la période des Jeux, du 26 juillet au 11 août. À un peu moins de cinq mois des Jeux Olympiques de Paris 2024, la confédération a insisté sur son inquiétude quant au bon déroulement de l’événement, compte tenu par exemple du secteur hospitalier. La semaine dernière au contraire, le président du comité d’organisation des Jeux olympiques Tony Estanguet avait appelé à « une trêve » sociale pendant les Jeux.

Concernant la CFDT, Marylise Léon a précisé qu’à ce jour c’était « le temps de la négociation », mais n’a pas exclu de recourir à la grève si celle-ci échouait. « Il faut que les deux parties fassent des efforts » mais « à ce stade, c’est non », a-t-elle conclu. « Pour la CFDT, il n’y a aucune envie de gâcher ce moment festif des Jeux olympiques. Donc raison de plus pour que les employeurs (..) soient au rendez-vous et fassent des efforts dans le cadre des négociations qui sont ouvertes », a-t-elle argumenté, comme vous pouvez l’entendre dans la vidéo ci-dessous.

Force ouvrière (FO) adresse une lettre à Gabriel Attal

De son côté, le leader de Force ouvrière (FO), Frédéric Souillot, s’est insurgé que « les fonctionnaires et agents publics exercent leurs missions dans des conditions en perpétuelle dégradation ». Dans un courrier adressé jeudi au Premier Ministre, il a ainsi annoncé ainsi avoir déposé des préavis de grève du « mardi 19 mars et qui pourrait se poursuivre jusqu’au 8 septembre » couvrant la période des Jeux, si le gouvernement ne répond pas aux revendications telles que « l’augmentation immédiate de 10 % de la valeur du point d’indice » des fonctionnaires et « l’amélioration de la grille indiciaire », entre autres.

« Le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, qui voulait ouvrir des négociations salariales avant l’été et une amélioration de la grille indiciaire au second semestre, est aux abonnés absent depuis l’annonce inacceptable du ministre de l’Économie de 10 milliards de réductions de la dépense publique en 2024 et 12 milliards en 2025 », a-t-il notamment déploré dans cette lettre.

À voir également sur Le HuffPost :

Le festival Lollapalooza Paris annule son édition 2024, en raison des contraintes trop fortes des JO

Cérémonie d’ouverture des JO de Paris : ce qu’il faut retenir des annonces de Darmanin sur la sécurité