Publicité

JO de Paris 2024: Collet "satisfait" du tirage des Bleus avant l'un des tournois olympiques "les plus relevés de l'histoire"

Après la chatte à Dédé, la chance à Coco? A quatre mois du coup d'envoi de son tournoi olympique (26 juillet-11 août), l'équipe de France de Vincent Collet a hérité d'un groupe plutôt clément, dans lequel elle a surtout évité la Serbie en chapeau 2.

Avec l'Allemagne, le Japon et le vainqueur du TQO en Lettonie (Géorgie, Philippines, Brésil, Lettonie, Monténégro, Cameroun), les Bleus ont une belle opportunité de franchir la première étape de la compétition et de s'extirper de la poule B.

Les Bleus évitent le groupe de la mort

"On hérite de l'Allemagne, le champion du monde en titre et une équipe majeure sur la scène mondiale aujourd'hui. Ma volonté était surtout d'éviter la Serbie en chapeau 2, donc je suis satisfait", confirme Collet lors d'une conférence de presse organisée en visio. "Le TQO letton dans notre poule fait aussi qu'on évite le TQO grec donc la Slovénie ou la Grèce, c’est positif."

>> Toutes les infos autour du tirage des Bleu(e)s du basket dans notre direct

S'il s'est également dit "satisfait" d'éviter le groupe A, "le groupe de la mort" (vainqueur du TQO en Espagne, Australie, Canada, vainqueur du TQO en Grèce), le sélectionneur des derniers vice-champions olympiques se projette sur la suite avec une certaine prudence. "Le point négatif, c'est qu'en cas de qualification, je crains fortement qu’on croise ce groupe-là en quarts de finale."

"Se qualifier en première position pour éviter les USA en quart"

Si les Bleus ne pouvaient de toute façon pas affronter les Etats-Unis en poules - demande des télés afin de permettre des meilleures audiences avec Team USA et Team France en prime time -, Collet sait que ses joueurs devront de toute façon se coltiner du gros à un moment ou un autre. "Le tournoi olympique est réduit à 12 équipes et donc probablement que celui-ci sera l'un des plus relevés de l'histoire. Il n'y a que de fortes équipes", martèle-t-il.

L'équipe de France de Victor Wembanyama visera l'or cet été à Paris. Mais qui dit or dit faire tomber l'armada américaine. Pour Collet, mieux vaut le faire le plus tard possible. "Il faut se qualifier en première position pour les éviter en quarts. Pour les éviter à coup sûr, il faut être dans les deux premiers qualifiés pour les quarts, pour affronter les meilleurs troisièmes. Nous avons des ambitions et nous essaierons d'atteindre les objectifs."

Article original publié sur RMC Sport