Publicité

JO de Paris 2024: "Elle a tout à fait sa place", Emmanuel Macron défend l'idée de la présence d'Aya Nakamura à la cérémonie d'ouverture

Pour Emmanuel Macron, Aya Nakamura a "tout à fait sa place" à la cérémonie d'ouverture - ou de clôture - des Jeux olympiques de Paris 2024. Ce jeudi, après l'inauguration officielle du centre aquatique de Saint-Denis, qui accueillera plusieurs épreuves l'été prochain, le président de la République a répondu notamment à la polémique autour de la présence potentielle de la chanteuse.

Plusieurs représentants de la droite et l'extrême droite s'étaient indignés d'une participation d'Aya Nakamura, qui pourrait chanter "L'Hymne à l'amour" d'Édith Piaf. "D'abord je salue le travail de Tony Estanguet (le patron des JO 2024, NDLR) sur les quatre cérémonies, les deux d'ouvertures et les deux de clôture, il ne faut pas l'oublier. Thomas Joly (directeur artistique, NDLR) a été sélectionné et c'est lui qui pilote tout ça", a répondu le chef d'Etat, qui ne souhaite pas intervenir sur ce sujet.

"Elle parle à bon nombre de nos compatriotes"

"Je les ai vus à plusieurs reprises ainsi que plusieurs artistes en particulier Madame Aya Nakamura", a ensuite admis Emmanuel Macron. "Le reste appartient à la direction artistique et à Monsieur Joly. Je l'ai reçue à la demande mais je n'en dirai pas plus parce que je ne suis pas le directeur artistique de la cérémonie."

Concernant la légitimité d'Aya Nakamura, Emmanuel Macron ne voit rien à redire sur la présence de la chanteuse: "Je constate une chose, c'est que je crois que c'est une artiste, pour parler en bon français, qui est la plus streamée parmi les artistes francophones et qui parle à bon nombre de nos compatriotes", a lancé le président de la République. "Et je pense qu'elle a tout à fait sa place dans une cérémonie d'ouverture ou de clôture des Jeux."

Emmanuel Macron veut que la France soit représentée dans "sa diversité"

Pour les opposants de cette idée, la présence d'Aya Nakamura serait une manière de "diviser" et d"humilier" les Français. "Je ne dévoilerai pas ici les détails mais si elle fait partie avec d'autres artistes d'une cérémonie, je pense que c'est une bonne chose parce que ces cérémonies doivent nous ressembler", a défendu de son côté Emmanuel Macron. "Elle participe justement aussi de la culture française, de la chanson française."

"Je veux défendre ici ces choix et défendre le fait qu'il doit y avoir une liberté artistique sans faire de politique", a conclu Emmanuel Macron. "Je pense que derrière cette liberté artistique, il doit y avoir la volonté, que je veux protéger, d'être libre de choisir les artistes qui se produiront et s'assurer qu'ils représentent la France dans sa diversité et dans son rayonnement ou dans tous ses arts et son excellence."

Article original publié sur RMC Sport