Publicité

JO de Paris : À six mois de la cérémonie d’ouverture, Châteauroux aussi se prépare à les accueillir

REPORTAGE - Il n’y a pas qu’à Paris qu’on se prépare aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. C’est aussi vrai à Châteauroux dans l’Indre où se dérouleront les épreuves de tir et de para tir. Les premières auront lieu du 27 juillet (lendemain de la cérémonie d’ouverture) au 5 août tandis que les secondes sont programmées du 30 août au 5 septembre.

À six mois des JO de Paris, découverte du siège du Cojo, une fourmilière qui grossit chaque semaine

Entre les spectateurs, les journalistes et les athlètes, jusqu’à 6 000 personnes sont attendues chaque jour ce qui représente un défi immense pour cette ville de 43 000 habitants.

Une chapelle transformée en appart-hôtels

Pour loger tout ce monde, des travaux ont été lancés, notamment à la Chapelle de Saint-Denis. Dans cet ancien hospice en cours de réaménagement, 25 appartements vont voir le jour. Le temps des Jeux, ces appart-hôtels accueilleront des sportifs, des journalistes ou des membres du comité d’organisation.

Il a donc fallu rénover complètement le bâtiment mais également l’adapter aux normes Personnes à Mobilité réduite (PMR), notamment avec un ascenseur qui doit être installé. « Le planning était très serré (...) On a prévu de terminer au mois de juin. Jusqu’ici le calendrier est parfaitement respecté, nous devions être prêts pour les JO et nous serons prêts pour les JO », assure Roland Vrillon, adjoint au Maire délégué aux Travaux, à la Voirie, au Cadre de vie et à la Mobilité urbaine.

Ce mail du Cojop qui met les hôteliers en colère

L’alternative pour loger les visiteurs, ce sont bien sûr les hôtels. Mais ces derniers ont appris une mauvaise nouvelle juste avant Noël : le Comité d’organisation (Cojop) a annulé des milliers de nuitées dans les établissements de la cité berrichonne.

« Le 18 décembre, j’ai reçu un mail qui disait “nous sommes ravis de faire le point avec vous” et en ouvrant la pièce jointe, je ne me retrouvais plus qu’avec 81 nuitées sur 976 de réservées. C’est moins de 10 % que ce qui avait été prévu », raconte Régis Tellier, directeur de l’Élysée Hôtel.

Si cette annulation à quelques mois des épreuves restait possible, celui-ci ne s’attendait à ce qu’il y en ait autant. Mais ce qui a surtout déplu à Régis Tellier, c’est la manière dont ça a été fait. « On n’a même pas eu un coup de fil. On aurait pu au moins avoir un échange, une explication. D’ailleurs j’en ai demandé une et en gros, ils n’avaient pas autant de besoins que ce qu’ils avaient imaginé ».

Le directeur de l’hôtel reste tout de même confiant pour la suite. Lui qui a l’habitude d’avoir suffisamment de réservations durant l’été ne doute pas de réussir à remplir son hôtel à l’occasion des Jeux.

Un site quasiment prêt pour les épreuves

Mais les Jeux olympiques et paralympiques ce sont surtout les épreuves. Le tir et le para tir se dérouleront au Centre National de Tir Sportif (CNTS) en périphérie de la ville. Des navettes seront mises à disposition des spectateurs depuis la gare de Châteauroux jusqu’au CNTS.

Si le Cojo a sélectionné ce site pour les épreuves, c’est surtout car il est récent et donc quasiment prêt. « On a déjà reçu des championnats d’Europe, des championnats du monde, il ne nous manquait plus que recevoir les Jeux Olympiques », explique Jean-Pierre Chaulier, membre du Comité directeur de la Fédération française de tir et chargé des travaux d’aménagements des JOP.

Faisant plus de 100 hectares, le site est adapté pour différentes disciplines, mais il a tout de même fallu faire quelques petits travaux d’intérieur pour accueillir les Jeux. « On a eu des aménagements que je qualifierais de mineurs qui ont été faits au niveau du flux avec la fibre et de la sécurité. On a installé aussi la climatisation et aménagé la salle de presse », détaille le dirigeant. Quant aux épreuves qui seront en extérieur, la pelouse naturelle fera place à du gazon synthétique et de plus grands gradins doivent être installés pour accueillir les spectateurs.

Les JO auront lieu du 26 juillet au 11 août. Les épreuves de tir feront partie des disciplines ouvrant ce rendez-vous sportif mondial et se dérouleront du 27 juillet au 5 août. Quant aux Jeux paralympiques, ils se tiendront du 28 août au 8 septembre et les épreuves de para tir du 30 août au 5 septembre.

À voir également sur Le HuffPost :

Se baigner dans la Seine pour les JO-2024 ? Anne Hidalgo assure qu’elle piquera une tête

JO de Paris 2024 : Émilie Gomis n’est plus ambassadrice après ses propos sur Israël