JO 2024 (surf): la tour de la discorde en Polynésie est terminée

C'est la fin d'une polémique olympique. La tour de la discorde vient d'être construite sur le récif pour juger l'épreuve de surf à Teahupo'o. Le chantier a même pris de l'avance car il devait être finalisé dans deux semaines.

Sur un cliché du photographe australien Tim McKenna, la tour s'érige au milieu d'un décor paradisiaque qui accueillera l'épreuve de surf des JO de Paris 2024. Mais avant, elle sera testée la première fois au mois de mai pour un événement de la World Surf League, le Tahiti Pro (22 au 31).

"La nouvelle tour est en place. La vague est aussi parfaite qu’elle ne l’a jamais été. Le corail a subi des dommages minimes après qu’un canal a été tracé dans le lagon pour que les bateaux de construction puissent y accéder facilement", a commenté le photographe australien.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Une tour qui ne respectait plus les normes

Cette tour en aluminium a remplacé celle de bois qui ne respectait plus les normes. Mais une pétition s'est alors érigée contre ce nouveau projet qui, selon certains, ne respectait pas l'environnement. Elle avait alors réuni plus de 250.000 signataires. "Tout a été revu à la baisse", a rappelé le ministre de la Jeunesse et des Sports tahitien Christian Wang Sang. "Nous avons composé avec les nouveaux éléments pour garantir la livraison de la tour à temps."

En décembre, la diffusion d'une vidéo montrant une barge en train de briser accidentellement du corail avait amplifié la colère des opposants. La tenue de l'épreuve avait même été mise en suspens par le gouvernement de la Polynésie française.

L'épreuve de surf des JO est prévue du 27 au 30 juillet prochain, avec une prolongation possible jusqu'au 5 août si la houle se fait attendre.

Article original publié sur RMC Sport