Publicité

JO 2024 : primes, garde d'enfants... Darmanin annonce des mesures exceptionnelles pour les policiers et gendarmes

Dans un courrier, le ministre de l'Intérieur présente ce mardi 30 janvier plusieurs annonces aux forces de l'ordre pour compenser leur mobilisation durant les Jeux olympiques.

Une façon de s'assurer une mobilisation entière et d'empêcher toute gronde? Dans un courrier, Gérald Darmanin annonce ce mardi 30 janvier aux forces de l'ordre la mise en place de mesures exceptionnelles à leur égard en vue des Jeux olympiques de 2024 afin de compenser leur large mobilisation pour assurer la sécurité de cet événement.

Des primes de 1.000 à 1.900 euros

Parmi elles, une prime de 1.000 euros pour les agents ayant limité leur période de congés pendant cet événement. Elle sera portée à 1.600 euros pour ceux étant affectés dans un département qui accueille une épreuve olympique - dont la Polynésie française - pour les effectifs déplacés durablement en renfort et pour les CRS.

Pour les agents affectés dans les services territoriaux de police d'Île-de-France et de la Préfecture de police ainsi que pour ceux de la police aux frontières, un versement de 300 euros sera attribué, compte tenu de leur très haut niveau d'engagement. Ce qui les amènera à toucher une prime totale de 1.900 euros.

Autres annonces du ministre de l'Intérieur: une indemnité de 50 euros par nuit pour les agents en mission, dès lors qu'ils auront eu plus de quatre nuits découchées; des heures supplémentaires payées à 100% avec la mise en place d'un compteur spécifique; le déplafonnement du compte épargne temps à hauteur de 10 jours supplémentaires.

"De façon inédite (...), j'ai voulu que ces règles d'attribution soient donc fixées et connues avant l'événement. C'est la meilleure garantie pour un traitement équitable et transparent de cette juste rétribution indemnitaire", écrit Gérald Darmanin dans son courrier.

Répondre aux problématiques de la garde d'enfants

Le ministre a également pris des mesures concernant la garde d'enfants. Il a demandé aux préfets de mobiliser les services des publics locaux pour que l'accueil des enfants des agents du ministère soit une priorité, en complément de la mobilisation exceptionnelle des opérateurs et partenaires historiques du ministère qui augmenteront leur offre de séjour pour les enfants.

Par ailleurs, Beauvau va également doubler le chèque emploi service universel. Il sera accessible sans plafond de ressources pour les parents des enfants de moins de 12 ans dans la limite de 200 euros par enfant, et majoré à 350 euros pour les agents qui élèvent seuls leurs enfants.

Gérald Darmanin devrait évoquer ces annonces lors de son discours prévu, ce mardi à 11h30, aux vœux des syndicats Alliance Police Nationale et de l'Unsa, au musée des arts forains, à Paris.

Le 18 janvier dernier, les policiers ont manifesté en organisant un "jeudi noir" pour réclamer des compensations financières à leur mobilisation.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - JO-2024: les taxis et VTC en ébullition