Publicité

JO 2024: qui sont les 45.000 volontaires des Jeux?

Ils sont le visage des Jeux, ceux qui seront postés à l’arrivée des athlètes dans les aéroports, les ramasseurs de balles et les vérificateurs de billets à l’entrée des stades, mais à quoi ressemblent-ils? Équipe paritaire, internationale... on vous dresse le portrait-robot de l’équipe des bénévoles de Paris cet été.

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques a sélectionné les profils des 45.000 volontaires qui participeront à l’organisation et au bon déroulement de l'événement. Parmi eux, deux tiers sont bénévoles sur les Jeux olympiques, un tiers sur les Jeux paralympiques tandis que la moitié des 45.000 volontaires sont mobilisés sur les deux événements.

Des volontaires de plus de 90 ans

Ces hommes et femmes, de 18 à plus de 90 ans, composent une équipe paritaire et sont répartis entre la région parisienne et les 5.000 missions hors Île-de-France dans les villes d’accueil du territoire. 5% d’entre eux sont en situation de handicap.

Ils viennent de partout en France métropolitaine et des territoires d’outre-mer puisque les 101 départements français sont représentés. 20% des volontaires sont étrangers et viennent du Québec, de Tunisie, du Brésil, entre autres.

Un volontaire sur trois est issu du mouvement sportif, c’est-à-dire adhérent d’une association sportive ou licencié d’un club. Ces profils-là ont été présentés par les fédérations sportives sur l’ensemble du territoire et choisis par Paris 2024.

Des ramsseurs de balle et des placeurs de starting-blocks

Leurs missions sont variées. 60% sont au service de la qualité de l’évènement et de l’expérience vécue auprès du public. Ce sont par exemple les volontaires chargés d’indiquer la direction dans les arènes sportives. Un volontaire sur trois assiste la performance sportive et travaille auprès des athlètes olympiques et paralympiques. Ils sont les ramasseurs de balles sur les courts de Roland-Garros ou les placeurs de starting-blocks sur la piste du Stade de France. 5% des bénévoles sont au service de l’organisation stricte de l'événement et distribueront les accréditations à la presse ou les tenues.

Si aucune hiérarchie n’est faite entre ces différentes fonctions, le comité d’organisation a souvent préféré affecter les personnes présentées par les fédérations dans leur discipline respective car certains rôles nécessitent une connaissance spécifique du sport et des compétences particulières.

Des milliers de remplaçants

Tous sont désormais engagés dans "l’aventure humaine" des Jeux olympiques, avec un coup d’envoi donné pour eux dès ce samedi 23 mars à La Défense Arena de Nanterre. Les 45.000 volontaires y sont réunis pour un accueil de la part du Comité et pourront se rencontrer avant le début de leur formation en ligne en avril et la remise de leur accréditation et de leur uniforme à la mi-mai.

D’ici la remise de leur passeport pour les Jeux, quelques-uns peuvent encore être écartés par le criblage des profils effectué par les services de l’État, encore en cours.

D’autres se désisteront peut-être à cause du coût du logement qui, pour rappel, n’est pas pris en charge par le comité organisateur. Paris 2024 a déjà constaté quelques désistements pour des motifs divers. Mais il n'y a pas d'inquiétude: le comité a prévu une équipe de renfort. Quelques milliers de remplaçants pourront être mobilisés au dernier moment et sont aussi conviés à la convention de ce samedi.

Article original publié sur RMC Sport