EN IMAGES - Jimi Hendrix aurait fêté ses 78 ans : 12 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur la légende de la musique

Loic Durand
·11 min de lecture
Jimi Hendrix
Jimi Hendrix

Il faisait partie de la caste des meilleurs musiciens de la planète. Cinquante ans après sa mort, il est toujours considéré comme l’un des meilleurs guitaristes et rockeurs de l’Histoire. Ce 27 novembre 2020, Jimi Hendrix aurait fêté ses 78 ans. L’occasion de revenir sur une carrière courte mais riche et intense, sur sa vie pas comme les autres, à travers une douzaine d’anecdotes le concernant.

L’enfance de Jimi Hendrix

C’est à Seattle, le 27 novembre 1942, que naît Johnny Allen Hendrix. Sa mère, d’origine cherokee, n’a que 17 ans. Son père afro-américain est absent, engagé dans l’armée. Il ne le verra qu’à ses trois ans. Le petit garçon d’alors vit dans la pauvreté, avec des parents souffrant de problèmes d’alcoolisme. En 1946, Johnny Allen Hendrix est renommé James Marshall Hendrix par son papa, en hommage à son frère décédé. Trimballé de maison en maison, il se réfugie dans la musique. Il commence par l'harmonica, avant de passer sur un ukulélé à... Une corde, trouvé dans une poubelle selon la légende. Toujours selon celle-ci, c'est à 15 ans que l’adolescent récupère sa première guitare, une acoustique achetée 5 dollars à un ami de son père. L’histoire est en marche. Celui qui s’amusait à jouer de la guitare avec un balai va enfin pouvoir passer à la vitesse supérieure.

VIDÉO - A la découverte de la “vraie maison” de Jimi Hendrix à Londres

Une particularité avec sa guitare

Cette première guitare a une particularité : elle est faite pour les droitiers... Alors que Jimi Hendrix est gaucher. Peu importe, le jeune homme s’adapte. Il monte les cordes dans l’autre sens. Une caractéristique qu’il gardera toute sa vie et qui lui permettra d’atteindre des sons particuliers. Au début des années 60, Jimi Hendrix est arrêté à plusieurs reprises pour des vols de voitures. Il est condamné à deux ans de prison mais parvient à les éviter en s'engageant dans l'armée. Il devient parachutiste dans la 101e aéroportée. Si le saut en parachute lui plait, quelque chose lui manque alors : son instrument. Dans une lettre à son père, il demande d'ailleurs de le lui envoyer le plus rapidement possible : "Ne t'en fais pas et quand tu me reverras, je porterai l'insigne de la fierté sur mon uniforme. Sois gentil de m'envoyer ma guitare dès que tu peux...". Tout au long de sa vie, la guitare sera comme une extension de son corps. En 1970, le journaliste Mark Knopfler déclara d'ailleurs : "La guitare fait partie de lui".

VIDÉO : Guitare électrique : pourquoi est-elle boudée par les musiciens ?

Des guitares qui s’arrachent

S’il ne fallait retenir qu’une seule guitare dans la carrière du rockeur, ce serait bien évidemment la Fender Stratocaster qu’il démocratisera et qu’il rendra célèbre dans le monde entier. Des guitares qu’il n’hésitait pas à malmener avec grand art : il jouait avec les dents, dans le dos, derrière la tête... En 1967, lors d’un festival à Monterey, il fracasse une Stratocaster rouge qu'il avait peint le matin même. Un choc. "Un véritable tournant dans l'histoire du rock", écrit même France TV Info à ce sujet. Quelques mois plus tôt, le rockeur avait déjà brûlé une guitare à Londres, lors d'un concert. Un acte qui lui laissera des brûlures aux mains, nécessitant une hospitalisation. En 2008, cette Fender brûlée sera vendue 346 000 euros aux enchères. En 1998, la guitare utilisée par la star à Woodstock en 1969 se serait vendue 2 millions de dollars. L’acheteur ? Paul Allen, le cofondateur de Microsoft. Enfin, en août dernier, une guitare électrique avec laquelle le musicien avait joué en 1962 a été adjugée à 153 000 euros, soit quatre fois le prix de son estimation. La preuve que l'Américain continue de peser dans le monde de la musique.

Jimi Hendrix
Jimi Hendrix

Son show mémorable à Woodstock

En 1969, Jimi Hendrix est l’une des têtes d’affiche du festival mythique de Woodstock. Il s’y produit avec le groupe Gypsy Sun & Rainbows, le dernier jour. Programmé à minuit le dimanche soir, il jouera... Le lundi matin, après un gros retard dans l’organisation. Le public est clairsemé. Et pourtant, cette prestation entrera dans l’histoire. Pas parce qu’il s’agissait du meilleur concert de la star, mais parce qu’il a été le plus mémorable. Climax de cette matinée ? Sa version de l'hymne américain, Star strangled banner. Dans cette reprise, le rockeur fait cracher sa guitare des sons de la guerre, alors que la guerre du Vietnam fait rage. Le journaliste Michka Assayas décrit : “Tout y passe : le rugissement des bombardiers au Vietnam, le crépitement des mitrailleuses, même les étincelles surgissant des magasins de munitions, les gerbes de napalm, tout est là”.

VIDÉO - Woodstock : 50 ans après, ils s'enlacent encore

Le plus grand guitariste de tous les temps ?

En 2003, le magazine Rolling Stone publie son classement des 100 meilleurs guitaristes de l’histoire. Jimi Hendrix est bien évidemment numéro 1, devant Duane Allman, B.B. King et Éric Clapton. En 2011, lors d’une mise à jour de ce classement, il garde sa première place, devant Eric Clapton, Jimmy Page et Keith Richards.

... Et pourtant il ne savait pas lire la musique

Le plus grand guitariste de tous les temps ne connaissait pas le solfège. En effet, il avait appris la musique, en autodidacte, sans savoir la lire. D’autres artistes comme John Lennon ou Elvis Presley étaient également dans le même cas. En 1969, dans une interview, Dick Cavett demande à Jimi Hendrix s'il sait lire la musique. La réponse du rockeur ? "Non, pas du tout". Pas un frein pour lui, mais un regret. Qu’il n’aura pas eu le temps de corriger.

Les amours de Jimi Hendrix

“Jimi a passé la majeure partie de ses derniers jours avec Monika Danneman qui - sans vouloir l'offenser - n'est pas le grand amour de sa vie. Des amours de ce genre, il n'en a vraiment eu que deux : Kathy Etchingham, à ses débuts en Angleterre, et Devon Wilson”. Voici ce qu’a déclaré Mitch Mitchell, ami et collaborateur de l’artiste. C'est en 1966 que ce dernier rencontre Kathy Etchingham, dans une soirée londonienne. Il vient la voir et lui lance : "Je trouve que tu es très belle". Et le tour est joué. Leur amour durera plusieurs années, celles de l'ascension de l'Américain. Celui-ci lui aurait d'ailleurs dédié de nombreuses chansons, comme The Wind cries Mary, Foxy Lady ou encore Send my love to Linda. Mais ses addictions de viendront à bout de cette relation en 1969 : la jeune femme le quitte.

Jimi Hendrix a eu des dizaines, des centaines, voire des milliers de conquêtes. L’une des plus importantes sera Devon Wilson, une groupie jalouse et possessive. Elle était folle amoureuse de lui. Elle l'aidait à trouver des filles pour des orgies. Elle allait lui chercher sa drogue. Les deux tourtereaux vivaient une sorte de relation libre, le musicien ne voulant pas s'engager. Il allait voir ailleurs, elle aussi. Les amourettes de Devon Wilson sont nombreuses, et célèbres. On lui prête des relations avec Quincy Jones, Miles Davis, Mick Jagger, Eric Clapton, Jim Morrison. Jimi Hendrix, en couple avec Monika Danneman, la croisera une dernière fois quelques heures seulement avant sa mort.

La mort de Jimi Hendrix, qui rejoint le Club des 27

Le rockeur a à peine eu le temps d’électrifier le monde qu’il le quitte déjà. Il est retrouvé mort le 18 septembre 1970, dans la matinée, par sa compagne Monika Danneman, dans une chambre d'hôtel londonienne. Il se serait étouffé dans son vomi, après une overdose de barbituriques liée à une consommation d’alcool. À moins que Jimi Hendrix n’ait été assassiné. C’est la rumeur lancée par son ancien assistant James Tappy Wright, en 2009. Selon lui, c'est son manager Michael Jeffery qui l’aurait forcé le guitariste à prendre ces médicaments avec de l'alcool. “Jimi valait pour moi beaucoup plus mort que vif. Ce fils de p*te allait me quitter. Si je le perdais, je perdais tout…”, aurait-il ainsi déclaré à l’époque, selon James Tappy Wright. Une rumeur probable dans la mesure où ce dernier était le seul bénéficiaire de l'assurance-vie du guitariste, à hauteur d'1,4 million d'euros... On ne connaîtra sans doute jamais toute la vérité à ce sujet.

VIDÉO : le mythe du “club des 27”

Toujours est-il que Jimi Hendrix est entré, ce jour-là, dans le triste Club des 27, qu’il a malheureusement contribué à former. Le Club des 27, c’est quoi ? Il s’agit d’un ensemble d'artistes, surtout des rockeurs, tous décédés à l'âge de 27 ans dont font partie Janis Joplin, Jim Morrison ou encore Kurt Cobain.

Il a fait la première partie de Johnny Hallyday

De sa fulgurante carrière, on retiendra ses techniques révolutionnaires, sa folie, sa dextérité, sa voix mais également... Ses premières parties de Johnny Hallyday. Une phrase étonnante à écrire, et à lire. En effet, comment l’un des plus grands artistes de tous les temps s’est retrouvé aux côtés du non moins célèbre Johnny Hallyday ? Pour comprendre, il faut remonter à 1966, à Londres. Jimi Hendrix n’est pas encore la star que l’on connaît et le Taulier est déjà à la mode. En 2012, au JDD, l'idole des jeunes racontait sa rencontre avec l'Américain : "Nous étions dans le coin restaurant quand est parvenu à mes oreilles un son de guitare monstrueux, puissant, comme je n'en avais encore jamais entendu. Je me lève, me dirige vers la salle de concert et là, je vois un jeune homme en train de manger sa ­guitare, littéralement. J'étais bluffé, je n'avais jamais vu un musicien faire corps avec son instrument de manière aussi fusionnelle". Conquis, Johnny invite Jimi à faire sa première partie lors de quatre concerts français. Le Français s’est rappelé quelques anecdotes sur ces moments : "Quand il dormait à la maison, je lui disais : 'Tu ne veux pas que je te ramène une nana, ou autre chose?' Il me répondait : 'Non, non, merci, j'ai ma guitare, je suis tranquille.' Et il dormait avec sa guitare, dans le lit". Plus tard, les deux amis enregistreront chacun une version de Hey Joe. Deux succès.

Il a un astéroïde à son nom

Le 15 septembre 1985, l'astronome David B. Goldstein découvre un nouvel astéroïde dans la ceinture principale, depuis un observatoire américain. Comme à chaque nouvel astéroïde découvert, il faut lui donner un nom. Il décide de le nommer... Jimihendrix, en hommage au rockeur dont il était fan.

Jimi Hendrix
Jimi Hendrix

Un héritage qui a fait polémique

Quand Jimi Hendrix meurt, en 1970, il n'a pas d'enfants. Et encore moins de testament. Sa fortune va donc à son père, James ‘Al’ Hendrix. La famille se déchire jusque dans les années 2000. Deux ans plus tard, ce dernier meurt. Il lègue les 80 millions de dollars qu’il possède à Janie Hendrix, la sœur adoptive de Jimi, excluant Leon, son frère. Celui-ci reçoit, en héritage, une seule chose : un disque d’or du musicien. Janie et Leon se disputeront encore entre 2002 et 2015. En cause ? Les droits d'exploitation de l'œuvre de leur frère. Dès 2009, Janie accusait Leon d'avoir créé le site HenrixLicensing.com, vendant des produits dérivés de la vedette. Une activité qui était normalement attribuée à Janie et son cousin. Les deux se réconcilieront en signant un accord en 2015, juste avant le procès qui devait les départager.

Une poule aux œufs d’or à titre posthume

Considéré comme une immense star de son vivant, Jimi Hendrix a gagné en notoriété et en succès après sa mort. De son vivant, il n’avait sorti que quatre albums avec ses groupes The Jimi Hendrix Experience et Band of Gypsys, entre 1967 et 1970. De 1970 à aujourd’hui, ses ayant-droits ont publié près de... 40 opus du guitariste. Il faut dire que les producteurs ont de la matière : en matière de musique, il était prolifique, pouvant enregistrer plusieurs dizaines de versions pour un seul titre. Son attaché de presse, Yazid Manou, se frotte les mains. En 2018, il déclarait : “Quoi qu'on en pense, chaque annonce d'un album posthume d'Hendrix a créé l'événement comme pour aucun autre artiste. Et ça vend”. Les inédits qui sortent et les nouvelles versions de titres déjà sortis sont travaillés en sorte que la qualité du son soit incroyable. Ce qui plait aux fans puisque Jimi Hendrix a vendu plus de 90 millions d’albums à titre posthume. Un business lucratif. Qui va bientôt s’arrêter ? En 2018 toujours, Yazid Manou expliquait : “On en a terminé pour les inédits studio en solo, mais il reste les jam sessions avec de nombreux musiciens stars et les enregistrements live dont le fameux concert au Royal Albert Hall. Hendrix travaillait tout le temps”. Jimi Hendrix ne mourra jamais vraiment.