Publicité

Jeux Olympiques de Paris : y a-t-il un risque d'épidémie ?

L’agglomération parisienne compte 10 894 050 habitants*, auxquels vont s’ajouter cet été, pour les Jeux olympiques et paralympiques, jusqu'à 15 millions de visiteurs. Et c’est sans compter les 14 850 athlètes, les 45 000 volontaires ou encore les professionnels, dont 25 000 journalistes, qui vont se déplacer pour l’événement.

Des sites où se dérouleront les épreuves sportives aux fans zones, en passant par la cérémonie d’ouverture, le brassage pourra entraîner une hausse de cas pour certaines maladies, préviennent plusieurs experts dans le magazine de l’Inserm de janvier.

“Plusieurs types de risques sanitaires sont donc envisagés, notamment la canicule et le risque infectieux. Autorités de santé et acteurs de la surveillance et des soins se préparent à toutes les éventualités”, est-il écrit dans l’article.

Avec l’arrivée de nombreux voyageurs venus de part et d’autre du globe, il peut y avoir une augmentation de maladies transmises par les moustiques à l’instar de la dengue, du chikungunya ou du Zika, illustre Marie Bâville, sous-directrice de la veille et de la sécurité sanitaire à la direction générale de la Santé (DGS).

Cela vaut également pour les infections respiratoires aiguës comme le Covid-19 et les maladies à surveillance obligatoire comme les méningites, la rougeole, la diphtérie. Même si, de manière générale, “un risque de flambée épidémique paraît peu probable lors des Jeux olympiques”, nuance Pierre-Yves Boëlle, directeur de recherche Inserm à l’institut Pierre-Louis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sur combien de kilomètres peuvent s’étendre les vaisseaux sanguins d’un humain adulte ?
Faut-il, oui ou non, faire 10 000 pas par jour ?
Hyper-vaccination : qu'est-il arrivé à l'homme vacciné 217 fois contre le Covid ?
Diagnostic de l'endométriose : ce qu'il faut savoir sur le test salivaire qui pourrait être remboursé
Épidémie de fièvre du perroquet : après 5 morts en Europe, doit-on s'inquiéter ?