Jeux olympiques : les médailles d'or sont-elles vraiment en or?

·1 min de lecture

Entre le 23 juillet et le 8 août, quelque 5.000 médailles vont être distribuées aux athlètes arrivés premiers, deuxièmes et troisièmes des 339 épreuves des Jeux olympiques de Tokyo. Ces champions recevront leur décoration sur un plateau au cours d'une cérémonie protocolaire. Mais contrairement à ce que leur nom laisse penser, les médailles d'or sont en réalité composées à près de 99%... d'argent! Pour cette édition, la distinction pèse 556 grammes, dont 6 grammes d'or platiné sur de l'argent massif.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici.

Ce n'est qu'en 1904 que sont apparues les médailles d'or. Longtemps, la breloque suprême était l'argent, ou bien une coupe ou un trophée. Depuis les Jeux de 1912, la plus belle des récompenses n'est plus en or massif mais en vermeil : un alliage d'argent recouvert d'or. La médaille d'argent, elle, est entièrement façonnée à partir d'argent massif. Quant au bronze, il s'agit d'un laiton rouge (mélange de cuivre et de zinc).

Pour cette raison, la valeur intrinsèque des récompenses varie en fonction des cours de ces deux métaux. Cette année, la chaine américaine CNBC a calculé que les médailles d'or valaient un peu plus de 690 euros.

A chaque olympiade, les gabarits et design des breloques varient, avec quelques normes édictées par le Comité international olympique. Par exemple, trois éléments doivent obligatoirement y figurer : le nom officiel des Jeux, le symbole des cinq anneaux olympiques, et Niké, la déesse grecque de la v...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles