Publicité

"J'essaie de peser": David Lisnard, la présidentielle 2027 en ligne de mire?

Ludovic MARIN / AFP

"J'adore la compétition!": le président Les Républicains de l'influente Association des maires de France (AMF) David Lisnard a inauguré ce mardi en grande pompe le siège national de son mouvement Nouvelle Energie avec la présidentielle de 2027 en ligne de mire.

"J'essaie de peser et de compter, de monter en puissance", a affirmé à la presse le maire de Cannes lors de l'inauguration de son nouveau siège situé rue des Entrepreneurs dans le XVe arrondissement de la capitale. Une adresse au nom symbolique pour un élu souvent qualifié d'ultralibéral.

"France en déclassement"

Après le désastre de la candidature de Valérie Pécresse, sous les 5% au premier tour en 2022, le parti Les Républicains avance avec prudence vers les prochaines échéances électorales. Mais les sorties successives de Laurent Wauquiez puis de David Lisnard témoignent que les ambitions sont intactes pour 2027.

Dans un discours fleuve d'une heure, avec de nombreuses digressions qu'il affectionne, David Lisnard a fustigé "la bureaucratie" qui "gangrène le pays" devant plusieurs centaines de personnes massées sur une place devant ses nouveaux bureaux, estimées à un millier par les organisateurs.

Il y a déploré "une France en déclassement" économique, éducatif, sécuritaire et même sur le plan international.

"N'importe quoi qu'il en coûte"

Entouré par le président centriste de Normandie Hervé Morin et des figures de la droite comme la présidente de la fédération LR d'Île-De-France, la sénatrice Agnès Evren, ainsi que l'ancien député Alain Madelin et les anciens ministres Hervé Novelli et Gérard Longuet, David Lisnard a promis de faire de Nouvelle Energie "le mouvement de la France qui veut s'en sortir".

Le président de l'AMF s'en est pris tour à tout à "l'idéologie islamiste", "l'empire ottoman qui s'exprime actuellement face au peuple arménien" ou encore le wokisme et le "n'importe quoi qu'il en coûte".

David Lisnard avait créé le parti Nouvelle Energie il y a dix ans pour préparer sa candidature à la mairie de Cannes en 2014, et souhaite à présent lui donner une dimension nationale. Afin de préparer la présidentielle?

Favorable à des primaires

Devant la presse, le maire de Cannes qui briguera en novembre un nouveau mandat à la tête de l'AMF a assuré que "personne n'avait tué le match" pour mener la campagne à droite en 2027.

"Ce qui tranchera la compétition c'est la réalité des rapports de force", a-t-il expliqué, estimant que "ce serait une grave erreur à quatre ans d'une élection présidentielle de dire qui est candidat".

David Lisnard a aussi estimé que des primaires s'imposeraient "aujourd'hui" pour départager les prétendants, contrairement à ce qu'estime le patron de LR Éric Ciotti qui s'y oppose et soutient d'ores et déjà la candidature de Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Lisnard "trace sa route"

Hasard du calendrier et, selon son entourage, des travaux qui se sont prolongés pendant tout le mois de septembre, l'inauguration des bureaux de Nouvelle Energie intervient à peine deux jours après le discours à Valence de Laurent Wauquiez, qui a assuré être "prêt" à y aller en 2027 devant les jeunes militants du parti.

Le maire de Cannes a également saisi l'occasion pour apporter son soutien au patron des eurodéputés LR François-Xavier Bellamy qui aspire à reconduire la liste lors des élections européennes du 9 juin.

Sur LCI, Éric Ciotti a appelé implicitement mardi David Lisnard à jouer collectif. "Tous les talents sont les bienvenus dans notre famille. Mais le moment venu, il faudra être tous ensemble", a-t-il déclaré.

"Il trace sa route comme il le fait depuis plusieurs années déjà", a indiqué l'entourage du maire de Cannes. Adoubé par l'influent François Baroin qui a soutenu sa candidature à la tête de l'AMF en 2021, David Lisnard, 54 ans, a depuis multiplié les rencontres avec les élus et arpenté la France en "se rendant dans plus d'une quarantaine de départements en deux ans", se félicite son entourage.

Article original publié sur BFMTV.com