Publicité

Comment Jennifer Coolidge est devenue culte

L'actrice Jennifer Coolidge le 19 janvier à l'avant-première de 'Shotgun wedding
L'actrice Jennifer Coolidge le 19 janvier à l'avant-première de 'Shotgun wedding

Longtemps cantonnée aux petits rôles à Hollywood, la comédienne Jennifer Coolidge, connaît grâce à la série The White Lotus une folle reconnaissance publique et critique.

Il lui a fallu 30 ans pour en arriver là. L'actrice américaine Jennifer Coolige, à l'affiche de Shotgun wedding, ce vendredi sur Amazon Prime, connaît enfin la reconnaissance du public, après des décennies de petits rôles plus ou moins mémorables.

La série The White Lotus, et le rôle que lui a taillé sur mesure son ami Mike White, lui permettent à 61 ans, d'accéder aux honneurs et aux plateaux des "Late shows". Jimmy Fallon et Jimmy Kimmel lui déroulent le tapis rouge et encensent sa performance. Elle collectionne aussi les récompenses.

Grâce au personnage de Tanya McQuoid, riche héritière aussi touchante que ridicule, engoncée dans des tenues froufroutantes et se rêvant en Monica Vitti, Jennifer Coolidge a en effet décroché un Emmy Award, un Golden globe et un Critics Choice Award.

"De si grands rêves"

Savourant sa reconnaissance tardive, l'actrice a fait les délices du public des Emmy Awards, en septembre 2022, et des Golden globes, début janvier. Pleine autodérision, elle a fait hurler de rire le public avec un discours sans doute moins improvisé qu'il n'y paraissait. Sans manquer d'évoquer ses années moins glorieuses et ce "nouveau départ" inespéré.

"Plus jeune, j'avais de si grands rêves et de si grandes espérances, mais ce qui s'est passé, c'est que la vie les a fait s'envoler. Je pensais que j'allais devenir reine de Monaco, même si quelqu'un d'autre l'a fait. Et puis vous vieillissez et vous pensez, 'Oh, qu'est-ce qui va se passer?

"Mike White, tu m'as donné de l'espoir. Tu m'as donné un nouveau départ... Tu as changé ma vie d'un million de façons différentes."

Dans son discours, elle évoquait aussi les rares personnes du milieu qui l'avaient aidée à tenir pendant "20 ans de petits boulots". Comme Ryan Murphy, qui lui a offert un rôle l'année dernière dans sa série thriller The Watcher.

"La renaissance est peut-être due au fait que deux séries sont arrivées presque en même temps" analysait-elle dans le magazine Rolling Stone en novembre 2022. "La série de Ryan Murphy, The Watcher, a précédé White Lotus saison 2. D'une certaine manière, cela a créé un certain élan".

Depuis maintenant plus d'un an, les médias se penchent sur cet étonnant revirement de carrière, à un âge où les actrices sont plutôt remisées dans le placard à balais.

"Le début de beaucoup de chouettes choses"

Son premier coup de pouce, elle l'attribue à Ariana Grande, en 2018. La jeune chanteuse livre alors une imitation de l'actrice sur le plateau de Jimmy Fallon. Touchée, Jennifer Coolidge la contacte sur les réseaux sociaux. Ariana Grande la recrute alors dans le clip de Thank U Next.

"Oui, j'ai pu faire 'White Lotus', mais je pense que ça a vraiment commencé quand tu m'as demandé d'être dans la vidéo de 'Thank U, Next'", a-t-elle ainsi expliqué dans une interview à Entertainment Weekly, répondant à une question de la chanteuse.

"Ma carrière stagnait et tu as fait avancer les choses pour moi. (...) Après ça, j'ai eu [un rôle dans] Promising young woman [d'Emerald Fennell, en 2020], et puis tout ça."

"Ca a été le début de beaucoup de chouettes choses qui me sont arrivées après", expliquait-elle encore sur le plateau du Tonight Show.

Car si ses petits rôles dans des séries et au cinéma n'ont pas manqué, sa carrière se résumait avant les années 2020 pour le grand public à deux rôles, "la mère de Stifler" et "Paulette Bonafonté l'esthéticienne". C'est d'ailleurs ce dernier personnage qu'elle campe dans le clip d'Ariana Grande.

"Les fans ne reconnaissent généralement pas Jennifer Coolidge comme Jennifer Coolidge", écrivait ainsi The New York Times en 2003. "Les adolescents la reluquent dans le rôle de la mère de Stifler, Madame Robinson, avide de sexe, dans les films American Pie. Les adolescentes la connaissent en tant que Paulette, l'esthéticienne dégoulinante dans La revanche d'une blonde".

La "mère de Stifler"

Vue dans les quatre volets d'American Pie et les deux de Legally Blonde (La Revanche d'une blonde), Jennifer Coolidge a longtemps dû se contenter de n'être qu'un fantasme pour adolescents.

Son premier rôle, en 1993, est celui d'une éphémère petite amie de Seinfeld dans la sitcom culte, le temps d'un épisode. Un rôle décroché après une décennie à tenter de percer dans le métier, à prendre beaucoup de cocaïne, à faire beaucoup la fête, tout en étant serveuse dans un restaurant new yorkais avec Sandra Bullock.

Elle enchaîne ensuite quelques rôles peu marquants dans des séries télé, jusqu'à 1999 et le fameux rôle de Jeanine Stifler, la mère sexy de Stifler dans American Pie. En 2003, elle apparaît dans un épisode de Friends, dans le rôle de l'ancienne camarade détestable et maladroite de Monica et Phoebe, et la même année, dans l'autre série culte du moment, Sex and the city.

Mais toujours pas de grand rôle à l'horizon. La carrière de Jennifer Coolidge continue alors d'être émaillée de rôles mineurs et d'occasions manquées. Elle a ainsi failli avoir sa propre série, et failli jouer dans Desperate Housewives, le rôle de Lynette, finalement dévolu à Felicity Huffman.

TikTok et la génération Ariana Grande

Abonnée aux rôles de bimbos ou de mère sexy, d'American Pie à Gentlemen Broncos, Jennifer Coolidge campe dans Shotgun Wedding, la mère de Josh Duhamel, alors qu'elle n'a que 11 ans de plus que lui. Elle a également marqué le public américain dans le film Best in show (Bêtes de scène), "mockumentary" sur le monde des concours canins.

En même temps que le public, qui la plebiscite sur Instagram et TikTok, la presse se délecte de cette découverte. "Hollywood ne savait pas quoi faire de Jennifer Coolidge, et puis vint le rôle d'une vie. Elle s'est trouvé avec The White Lotus", titre ainsi Variety. "Comment Jennifer Coolidge est devenue une icône à 61 ans", s'interroge le Guardian. "Bienvenue dans la 'Jenaissance'", titre Vogue.

La nouvelle vie de Jennifer Coolidge ne fait que commencer. Désignée "Femme de l'année" par l'université de Harvard à Boston, sa ville natale, l'actrice a aussi fait une arrivée fracassante sur TikTok, où sa première vidéo a été vue près de 8 millions de fois.

Son génie comique touche d'ailleurs une nouvelle génération de fans. "Tout le monde me connaît, maintenant", assure-t-elle dans une interview à Rolling Stone, expliquant ne plus seulement être reconnue comme "la mère de Stifler".

"J'ai l'impression que cette nouvelle génération - la génération d'Ariana Grande - m'aime plus que la première", ajoute-t-elle. "C'est peut-être à cause des réseaux sociaux, mais ils m'imitent sur TikTok, et beaucoup de ces imitations sont vraiment très bonnes."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jennifer Coolidge livre un discours touchant et drôle aux Golden Globes