Nouveau couac Verts-PS sur le cas Leonarda

Le président du groupe écologiste au Sénat, Jean-Vincent Placé, mise sur une reprise des manifestations de lycéens en faveur du retour en France de la collégienne d'origine kosovare Leonarda Dibrani et de sa famille. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé (Reuters)

PARIS (Reuters) - Le président du groupe écologiste au Sénat, Jean-Vincent Placé, a déclaré mardi miser sur une reprise des manifestations de lycéens en faveur du retour en France de la collégienne d'origine kosovare Leonarda Dibrani et de sa famille. Un porte-parole du Parti socialiste l'a accusé de souffler sur les braises, alors que sa formation, Europe Ecologie-Les Verts, fait partie de la majorité et participe au gouvernement. Jean-Vincent Placé a qualifié de "mauvaise" la décision du président François Hollande de confirmer l'expulsion de la famille Dibrani au Kosovo tout en proposant à cette jeune fille de revenir seule en France pour y continuer sa scolarité. "Il faut se mobiliser", a dit le sénateur écologiste, qui a dit espérer que le mouvement lycéen contre les expulsions de jeunes étrangers sans papiers scolarisés, mis entre parenthèse le temps des vacances de la Toussaint, allait reprendre. "J'invite vraiment les lycéennes et les lycéens à manifester", a-t-il ajouté. Sans aller jusque-là, la ministre écologiste du Logement, Cécile Duflot, a donné sa bénédiction au mouvement des lycéens. "Les jeunes sont libres, responsables et en tout cas c'est toujours extrêmement encourageant, quand on est responsable politique, de voir que ce sont sur des mobilisations généreuses, ouvertes et attentives à nos valeurs que les jeunes se mobilisent", a-t-elle déclaré sur i

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles