Publicité

Jean-Pierre Pernaut : "Sans me prévenir", cette décision prise avant sa mort contre l’avis de sa femme

"Surtout dites bien qu’il est mort du cancer." C’est ce que les médecins auraient dit à Nathalie Marquay-Pernaut juste après le décès de Jean-Pierre Pernaut. Depuis, ces mots tournent en boucle dans sa tête. Depuis, elle doute des véritables raisons de la mort de son époux. C’est le 2 mars 2022 que l’emblématique visage du 13 Heures de TF1 s’est éteint, peu avant ses 72 ans. Lui qui souffrait d’un cancer des poumons a finalement succombé à une multitude d’AVC. Mais pour Nathalie Marquay-Pernaut, ce décès est plutôt lié à la troisième dose du vaccin contre le covid que son époux a eu quelques mois avant le drame. C’est ce qu’elle raconte ce lundi 15 janvier sur le plateau de Touche pas à mon poste où elle était invitée pour promouvoir son livre Un signe de toi (Ed. Trédaniel). "Il a fait sa troisième dose alors que je le lui avais interdit", regrette-t-elle.   Si elle-même était à jour dans ses vaccins et que Jean-Pierre Pernaut avait déjà eu deux doses, Nathalie Marquay ne voulait pas prendre le moindre risque. Et pour cause, le père de ses deux enfants était, dans le même temps, en pleine radiothérapie. "C’est un protocole très très lourd", rappelle-t-elle. Et de raconter : "Il l’a fait sans me prévenir. Il est rentré et m’a dit : ‘J’ai été me faire vacciner avec ton père’. Donc je n’étais pas très contente." Sauf que huit jours plus tard, Jean-Pierre Pernaut était au plus mal. "Il voyait trouble, (...)

Lire la suite sur Closer

Caroline Receveur face au cancer : son mari Hugo Philip partage une grande nouvelle
Karim Benzema accusé par Gérald Darmanin : le footballeur dépose plainte contre le ministre
Marseille : il tente de se débarrasser de son épouse et de son amant de façon radicale
"Pas quelqu’un que j’apprécie" : Guillaume Genton pas tendre avec son "double cousin" Antoine
Brest : il se rend compte qu’il va manquer son train et commet un geste désespéré qui lui coûte la vie