Publicité

Jean-Luc Mélenchon candidat aux européennes sur la liste LFI (mais ce n’est pas pour être élu)

Jean-Luc Melenchon, à Bordeaux pour la promotion de son livre « Faites-mieux ! Vers la révolution citoyenne » le 11 octobre 2023
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP Jean-Luc Melenchon, à Bordeaux pour la promotion de son livre « Faites-mieux ! Vers la révolution citoyenne » le 11 octobre 2023

POLITIQUE - La surprise du chef. Le leader de La France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon figurera sur la liste de son mouvement aux élections européennes du 9 juin, en 80e position, c’est-à-dire sans aucune chance d’être élu, a annoncé ce samedi 16 mars la tête de liste Manon Aubry sur TF1.

Pour les élections européennes, Jean-Luc Mélenchon à la rescousse de la France Insoumise et la liste Aubry

« Sur ma liste, sera présent Jean-Luc Mélenchon, qui sera en 80e position pour pousser et donner de la force à cette liste », a-t-elle déclaré. Les insoumis ont complété leur liste avec Huguette Bello, présidente du Conseil régional de la Réunion et figure du mouvement dans les outre-mer qui sera la 81e candidate.

« Parce que l’enjeu qui est posé par ce scrutin du 9 juin, en réalité, c’est l’après-Macron qui doit se dessiner. Et l’après Macron, il commence dès le 9 juin », a justifié aussi Manon Aubry à quelques heures du meeting de lancement de sa campagne.

Avant le discours de clôture de la tête de liste, Jean-Luc Mélenchon doit lui aussi s’exprimer ce samedi à Villepinte. « Ce serait stupide de ne pas mettre en avant la figure de Jean-Luc Mélenchon alors même que pour beaucoup de gens, notre programme, la France Insoumise, les élections et Mélenchon, c’est une seule et même chose », assumait le député Antoine Léaument, interrogé jeudi par Le HuffPost.

Les européennes, un « premier tour » de la présidentielle pour LFI

Manon Aubry confirme ainsi la volonté de LFI de placer sa campagne sur des enjeux nationaux et comme un prélude à l’élection présidentielle de 2027. Le leader et fondateur de LFI a lui-même déclaré cette semaine que ces élections européennes constitueraient « le premier tour » de la présidentielle. « L’après Emmanuel Macron commence maintenant », a renchéri ce samedi sur franceinfo le coordinateur national du mouvement Manuel Bompard.

Manon Aubry dit ambitionner la première place à gauche et un score à 10 %, alors que dans les différents sondages, sa liste est donnée autour de 7 ou 8 %. Selon l’enquête YouGov pour Le HuffPost du mois de mars, elle se classe en 3e position à gauche, 4 points derrière Raphaël Glucksmann (PS/Place publique) et 1 point derrière l’écologiste Marie Toussaint.

Même avec de meilleurs sondages Jean-Luc Mélenchon n’aurait aucune chance d’être élu au Parlement européen où il a siégé de 2009 à 2017. Lors du dernier scrutin européen de 2019, il était déjà candidat sur la liste de Manon Aubry, là encore sans aucune chance d’être élu à la 78e position. Jean-Luc Mélenchon reste à ce stade évasif sur 2027, et pourrait être tenté par une nouvelle candidature à la présidentielle. La question divise à gauche et au sein même de la France insoumise.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : François Ruffin s’explique sur son vote contre l’accord de sécurité avec Kiev

Damien Cassé, visé par une plainte pour viol déposée par Ersilia Soudais, exclu de LFI « à titre conservatoire »