Jean Jouzel, climatologue : "Désormais, le pire est possible"

·2 min de lecture

Un «dôme de chaleur» aux dimensions et températures inédites a mis sous cloche l’ouest des Etats-Unis et la Colombie-Britannique au Canada. Selon le paléoclimatologue Jean Jouzel, infatigable lanceur d’alerte, ce pourrait être le début d’un nouveau monde.

Paris Match. Ce qui se passe au Canada ressemble à un film catastrophe. L’aviez-vous prévu?
Jean Jouzel. Cela fait quarante ans que la communauté scientifique a anticipé l’amplification du réchauffement climatique associé aux activités humaines. En 2001, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat [Giec] avait déjà prédit une modification des événements extrêmes : sécheresses, vagues de chaleur, pluies violentes, inondations, cyclones… Mais ce qui arrive au Canada, aucun modèle ne l’avait prévu. Ce n’est pas juste un record qui a été battu, c’est un record qui a été complètement surpassé – pas loin de 10 degrés par endroits. Et c’est extrêmement préoccupant.

Lire aussi :Jamais il n'a fait aussi chaud un mois de juin en Amérique du Nord

Que faut-il en déduire?
D’abord, que le pire est désormais possible. Dans un monde à 50°C, rien ne résiste : ni les personnes, ni leurs habitats, ni la nature, et pas plus les infrastructures. Ainsi, nos réseaux électriques ne sont pas adaptés. Alors, comme à Lytton, tout flambe…

Voir aussi :Les images terribles de la destruction du petit village de Lytton

Des «dômes de chaleur» similaires peuvent-ils survenir en France?
Il y a quatre ans, des chercheurs de Météo-France ont envisagé des pics à 50°C dans la seconde partie de ce siècle, dans le cadre d’un réchauffement moyen de 3 degrés. Même si cette échéance peut paraître lointaine, la grande leçon de Lytton, c’est que nous entrerons alors dans un autre monde et que nous devons tout faire pour éviter ça.

Retrouvez l’intégralité de notre entretien avec Jean Jouzel dans le numéro 3766 de Paris Match, ainsi que notre reportage à Lytton.

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles