Jean-David Levitte : "Avec Joe Biden, les Etats-Unis ne seront pas forcément plus accommodants avec l'Europe"

·1 min de lecture

Jean-David Levitte a gardé des liens nombreux avec les États-Unis depuis ses séjours à New York comme représentant de la France aux Nations unies puis à Washington. Pour le JDD, il décrypte les enjeux diplomatiques du scrutin de mardi.

Quel que soit le vainqueur mardi, y aura-t‑il une forme de continuité dans la politique étrangère américaine?
Oui, la principale orientation, qui ne changera pas et qui va même se renforcer dans les prochaines années, c'est cette nouvelle guerre froide avec la Chine. Les États-Unis ne veulent pas et ne peuvent pas accepter que la Chine devienne la première puissance mondiale. Si Trump est réélu, nous aurons probablement à vivre un nouvel accès de "fièvre jaune". Mais les démocrates sont également prêts à tout mettre en œuvre pour empêcher Pékin de devenir le numéro un mondial.

Le retrait de l'Amérique "se confirmera"

Même chose pour l'Amérique "gendarme du monde"?
Oui ; ce qui ne changera pas également, c'est la tendance au retrait des conflits régionaux où l'armée américaine est engagée, sauf en mer de Chine méridionale et dans le détroit de Taïwan. Nous ne pourrons pas compter sur une aide militaire américaine autre que logistique sur le sol africain. Au Moyen-Orient, le retrait se confirmera également, avec une seule différence qui concerne l'Iran puisque Joe Biden a annoncé qu'il reviendrait dans l'accord sur le nucléaire négocié lorsqu'il était le vice-président d'Obama. Mais le retrait vaut aussi et enfin pour les marches de l'Europe. Nou...


Lire la suite sur LeJDD