Publicité

Jean-Christophe Lagarde en garde à vue: Raquel Garrido est "satisfaite que l'enquête avance"

La députée LFI Raquel Garrido à l'Assemblée nationale, le 20 juin 2022, au lendemain du second tour des élections législatives. - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
La députée LFI Raquel Garrido à l'Assemblée nationale, le 20 juin 2022, au lendemain du second tour des élections législatives. - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Alors que Jean-Christophe Lagarde a été placé en garde à vue, Raquel Garrido se dit "satisfaite que l'enquête avance". L'enquête en question a été ouverte fin juin après le dépôt d'une plainte pour "abus de confiance" de Aziz Zemouri, journaliste pour Le Point. Lequel avait écrit dans un article que le couple Raquel Garrido-Alexis Corbière employait une assistante maternelle sans la déclarer et qu'ils faisaient preuve de chantage pour lui obtenir des papiers.

Des accusations qui se sont avérées fausses. Depuis, Aziz Zemouri dit avoir été "instrumentalisé" par Jean-Christophe Lagarde, ancien maire de Drancy (2001-2017) et président de l'UDI, parti de centre-droit.

"Une affaire de droit pénal"

Celui-ci a été placé en garde à vue ce mercredi matin dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes (BRDP) dans le cadre de l'enquête ouverte le 29 juin 2022 par le parquet de Paris, a appris BFMTV confirmant une information du Parisien.

"Cette affaire dépasse de très loin la diffamation ou l'injure, il s'agit d'une affaire de droit pénal qui pourrait se terminer par de la prison", explique Raquel Garrido sur BFMTV.

"Tout a été fait pour empêcher les citoyens de donner leur opinion politique", affirme celle qui a mis fin à 20 ans de domination de Jean-Christophe Lagarde dans la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis lors des dernières élections législatives. "Je suis en attente de résultats. Le pire serait qu'on dise que, finalement, ce n'est de la faute de personne", a ajouté Raquel Garrido.

Article original publié sur BFMTV.com