Jean-Christophe Cambadélis au JDD : "Pour 2022, je ne me sens pas hors-jeu"

·1 min de lecture

L'ancien premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, publiera jeudi un texte sur la "République impartiale". A deux ans de l'élection présidentielle, il livre son analyse sur la situation de la gauche.

Jean-Luc Mélenchon candidat depuis une semaine, Yannick Jadot sur la ligne de départ mais empêché par son parti EELV, François Hollande plus présent que jamais et Arnaud Montebourg de retour : pas de doute, la présidentielle de 2022 est déjà dans les têtes. Gourmand d'analyses, l'ancien premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis pose son regard sur cette période. A ses yeux, personne ne correspond au candidat parfait. De quoi lui laisser un espoir? "Je ne me sens pas hors-jeu", nous dit-il. Cambadélis sortira jeudi prochain un texte sur la "République impartiale", son nouveau crédo et une nouvelle petite pierre dans la construction de sa candidature.

On assiste aujourd'hui au morcellement de la gauche. Cet éclatement ne porte-t-il pas en lui l'absence de cette famille politique au second tour de la présidentielle de 2022?
Tout à fait. Mais la crise de la gauche vient aussi de l'absence de réponses politiques à la hauteur des crises que traverse notre pays. La France va mal et la République est menacée de tous les côtés. Elle connaît mille et un maux : le Covid, le terrorisme, les violences urbaines, les plan sociaux, le communautarisme, le précariat... La République doit aussi faire face à un vent mauvais d'hystérie identitaire pendant que le libéralisme continue à faire des ravages. Si la gauche n'apporte aucune réponse à ces questions, elle passera à côté de son époque et sera marginalisée pour longtemps.

Que préconisez-vous?
Entre l'hystérie identitaire, le popu...

Lire la suite sur LeJDD

Ce contenu pourrait également vous intéresser :