Jean Castex croule sous les culottes : une drôle d'opération est en cours à Matignon !

·1 min de lecture

Un peu d'humour en ces temps de crise ne peut pas faire de mal. Ce 19 avril, on apprend que le premier ministre Jean Castex reçoit désormais des culottes, tanga et autres strings, chez lui à Matignon, pour le convaincre d'autoriser la réouverture de boutiques de sous-vêtements indépendantes.

Depuis le 3 avril dernier, date du début du 3ème confinement, en France, ces magasins, jugés non-essentiels, ont du tirer leur rideau jusqu'à nouvel ordre. Et pour cause, ils ne sont pas sur la liste des autorisées, malgré un respect strict du protocole demandé.

Pour eux, la situation est injuste, par rapport aux grandes surfaces, qui continuent de vendre les mêmes produits, leur faisant une concurrence déloyale. C'est ce que déclare Nathalie Paredes, qui tient une boutique à Lyon. Cette commerçante se demande pourquoi les vendeurs de slips ne seraient pas essentiels, comme le sont pourtant "fleuristes, libraires, coiffeurs ou encore disquaires".

À lire également

Dîner clandestin de Pierre-Jean Chalençon : deux ministres "aux cheveux gris" se défendent d'y avoir participé !

Et de questionner directement le chef du gouvernement : "

N’est-ce pas une question d’hygiène et de protection ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi