Publicité

"J'avais appris par les journaux..." Mathilde Seigner et sa rupture très difficile avec Laurent Gerra, ses tristes révélations

Mathilde Seigner, qui est à l'affiche du film "Un tour chez ma fille" diffusé ce mardi soir sur TMC, a été en couple avec Laurent Gerra. Leur séparation a été compliquée, elle en parlait dans les pages de "Paris Match" en mai 2015.

Dans la comédie Un tour chez ma fille, à retrouver ce mardi 6 février à 21h25 sur TMC, Mathilde Seigner incarne une femme (Carole) qui est en pleine thérapie de couple avec son amoureux Alain. Dans la vraie vie, l'actrice en a connu, des périodes difficiles d'un point de vue sentimental. Notamment avec Laurent Gerra, qu'elle avait rencontré en 1998. Elle révélait quelques détails sur leur séparation compliquée pour Paris Match, dans une interview datant du 27 mai 2015.

"J'ai eu beaucoup de chagrin (...) ça s'est fait dans des conditions très difficiles. Et j'avais appris par les journaux je crois, qu'il était avec Lynda Lemay , confiait-elle. Laurent et moi on se ressemblait, on se ressemble beaucoup et on pourrait être frère et soeur. (...) A l'époque je n'étais pas facile, j'ai déjà un caractère insupportable. En plus, il était plus connu que moi et du coup ça devait me renvoyer à mon enfance, probablement avec Emmanuelle, et ça me faisait souffrir. Je lui faisais une vie épouvantable et à un moment donné il a dû en avoir ras le bol..."

Mathilde Seigner, sa vision du couple

Malgré cette fin difficile, ils sont restés en bons termes : "Je ne lui en veux pas, mais les circonstances de la séparation étaient très violentes. (...) J'ai adoré ce type et j'ai l'honnêteté de reconnaître aujourd'hui qu'il a un talent exceptionnel." L'actrice de Camping a depuis...

Lire la suite


À lire aussi

"J'aurais aimé..." : Mathilde Seigner s'exprime sur son ex Laurent Gerra de façon très inattendue
Mathilde Seigner séparée de Laurent Gerra : l'humoriste révèle pourquoi il n'a pas voulu se marier
Mathilde Seigner révèle enfin pourquoi elle ne vit pas avec son chéri Mathieu Petit : "C'est très très dur"