Jardin : comment protéger naturellement et facilement ses rosiers des pucerons ?

Les pucerons sont l'ennemi n°1 des plantes de votre jardin, et particulièrement des rosiers dont ils raffolent ! Heureusement il existe de nombreuses "recettes" pour venir à bout de cet insecte ravageur et, ce, sans forcément utiliser des produits chimiques qui pourraient être préjudiciables pour la préservation de la biodiversité. Solutions écologiques, remèdes de grands-mères... Découvrez quels sont vos alliés naturels contre les pucerons.

Utilisez les coccinelles, dont les larves sont les prédateurs naturels des pucerons ! Si ces petites "bêtes à bon Dieu" se font rares dans votre jardin, vous pouvez acheter des larves en jardinerie ou sur internet. Prévoyez une centaine de larves pour 10 m² de rosiers ou de culture. Privilégiez les coccinelles à sept points ou les coccinelles migratrices qui consomment plusieurs espèces de pucerons. Si la coccinelle est une alliée, la fourmi, en revanche est une complice contre laquelle il faut lutter. Ces dernières élèvent et protègent les pucerons afin de récolter le miellat, l'excrément sucré et collant des pucerons, qu'ils produisent.

L'oeillet d'Inde, la lavande, la tainaisie ou encore la capucine sont qualifiées de plantes "amies" par Le Parisien. Si les trois premiers sont des répulsifs naturels, la dernière détourne les pucerons de leur "proie".

Si vous êtes un buveur de café, conservez-en le marc car c'est un formidable répulsif naturel. Classique du ménage, le savon noir peut également lutter les pucerons. Non seulement il les tue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu’est-ce que le "miel fou" qui envoie chaque année des centaines de personnes à l’hôpital ?
La face cachée des usines de dessalement d’eau de mer
Comment créer un mur végétal extérieur ?
Comment distinguer un palmier, un cocotier et un dattier ?
Faut-il nourrir ses plantes carnivores ou se débrouillent-elles seules ?