Publicité

"On a jamais eu rien de tel": des villes des États-Unis envahies par des milliers de virevoltants

Un paysage digne d'un film de Clint Eastwood. Depuis maintenant plusieurs jours, plusieurs villes de l'État américain de l'Utah sont le théâtre d'une invasion particulière: à la suite de vents violents qui ont touché la zone, elles ont vu déferler des centaines de tumbleweeds, en Français des virevoltants, ces boules de paille qui se déplacent au gré du vent.

Parmi les villes les plus touches, South Jordan, où des routes ont été bloquées et des maisons et voitures ensevelies. Selon The Guardian, certains de ces virevoltants peuvent atteindre trois mètres de hauteur.

"Nous avons déjà eu quelques tumbleweeds, mais rien de tel", dit, auprès du média KSL, un local. "Heureusement, c'est quelque chose que nous pouvons gérer", ajoute Rachel Van Cleave, responsable des communications de la mairie, auprès du même média.

Quelques heures après l'arrivée de ces intrus de paille, la ville a été ensuite touchée par la neige.

Phénomène fréquent

Ces tumbleweeds, qui sont en réalité des amas de chardons fanés et charriés par le vent, ne sont pas une première pour les États-Unis. En 2020, dans l’État de Washington, des routiers s'étaient retrouvés bloqués sous des boules du même type, de près de cinq mètres de diamètre.

En 2018, un phénomène similaire avait provoqué la fermeture de la ville de Victorville, en Californie. En 2016, une invasion connue sous le nom de "panique poilue" avait touché l'Australie.

Article original publié sur BFMTV.com