Publicité

"J'ai vraiment les boules de retourner en prison" : Abattu, Marco Mouly réagit à sa nouvelle condamnation (VIDEO)

Marco Mouly bientôt de retour à la case prison ? Protagoniste de l’affaire de l’arnaque aux quotas carbone, Marco Mouly risque de se retrouver à nouveau derrière les barreaux mais pour une autre affaire. Une juge d'application des peines a décidé ce vendredi 8 mars de révoquer partiellement son sursis dans une affaire datant de la fin des années 1990 pour laquelle il avait été condamné en 2019 à trois ans de prison. Le juge a estimé que plusieurs obligations qui avaient été fixées à Marco Mouly n'avaient pas été respectées.

Celui qui est surnommé "le roi de l'arnaque" a contacté Médiapart juste après cette annonce et a déclaré qu'il partait en cavale."J'en veux à la société. Je me tiens à carreau et voilà qu'on me ressort une affaire de 1998! Qu'est-ce que tu veux que je fasse? Bah ouais, je défie la police", a notamment déclaré le personnage principal d'un documentaire Netflix sur les Rois de l'arnaque.

À lire également

“Je peux pas la blairer mais là…” : Cyril Hanouna défend la prise de parole de Karine Le Marchand après l’arrestation de sa fille (VIDEO)

Ce vendredi 8 mars, Cyril Hanouna est revenu sur l'affaire dans Touche pas à mon poste!. L'animateur et producteur de C8 recevait sur son plateau Julie Madar, qui a écrit la biographie de Marco Mouly "La Cavale", ainsi que l'avocate Carole-Olivia Montenot, spécialiste du droit pénal commun et du droit pénal des affaires. Dans une vidéo publié dans TPMP, Marco Mouly a réagi à cette décision : "Je n'ai pas le sourire, j'ai pris 18 mois ce matin. On me demande de les faire tout de suite, j'ai même pas trois jours de recul. J'ai rien compris, je n'avais pas de mandat d'arrêt, tout s'est précipité à cause de Média alarme. Media alarme a dit que je partais en cavale, c'est faux. Cette affaire ne veut rien, elle a 35 ans, on me remet 18 mois dessus. J'ai pas le droit de passer dans TPMP, j'ai pas le droit de passer dans les réseaux. Ca veut dire que nous ne sommes pas libres de nous-même. En vérité, on ne fait pas ce qu'on a envie de faire".

Et Marco Mouly d'ajouter sa crainte : "Là, j'ai vraiment les boules de retourner en...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi