J'ai testé le plus long vol direct de l'histoire, voici comment se sont déroulées ces 19h avec Qantas entre New York et Sydney

Business Insider

David Slotnick/Business Insider

Je viens de passer une journée dans les airs. Non, pas seulement une journée à voyager, à aller à l'aéroport, prendre des bus, changer de terminal et être en correspondance. Mais presque une journée entière dans un tube de métal sous pression à une altitude alternant entre environ 34 000 et 42 000 pieds au-dessus de la Terre, surtout au-dessus de l'océan Pacifique. La compagnie aérienne australienne Qantas a effectué un vol d'essai pour son initiative "Project Sunrise" — un programme qui vise à lancer un vol commercial régulier reliant Sydney à New York et Sydney à Londres.

Ces vols, de respectivement environ 9 900 et 10 500 milles nautiques (18 300 et 19 400 kilomètres), représentent aujourd'hui les vols sans escale les plus longs en terme de distance et de durée. Même si un vol direct de Londres à Sydney a été effectué une fois, il y a 30 ans, il ne compte pas vraiment puisque le Boeing 747 était complètement vide, n'avait pas de siège, et avait à peine assez de carburant pour faire le trajet. La route aérienne New York-Sydney, elle, n'a jamais été faite sans une escale à Los Angeles. À l'atterrissage, le vol numéro QF7879 est devenu le plus long vol commercial au monde, surpassant la ligne commerciale régulière de Singapore Airlines entre Singapour et New York. L'essai du vol Londres-Sydney prévu le mois prochain par Qantas établira un nouveau record.

Les avions et les compagnies aériennes sont plus à la pointe que jamais, avec une meilleure efficacité énergétique, des distances plus longues et une planification logistique assistée par ordinateur. Mais à mesure que les temps de vol s'allongent, la question est de savoir si les passagers et les équipages peuvent tenir plus longtemps dans les airs, sans une escale pour faire une pause.

Qantas s'est servi de ce vol, et bientôt de celui entre Londres et Sydney,…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Antonov, Airbus, Boeing... voici les 12 plus gros avions du monde

Aussi sur Business Insider