Publicité

"J'ai rendez-vous..." : Jean-Luc Reichmann et TF1, c'est bientôt fini ? Il s'explique sur la fin de son contrat

Jean-Luc Reichmann termine sa 14e saison dans "Les 12 Coups de midi" et travaille depuis plus de 30 ans avec TF1. Une belle collaboration qui pourrait bien prendre fin prochainement. En effet, alors que son contrat arrive prochainement à échéance, il s'explique.

Il est l'une des figures phares de la télévision française. Jean-Luc Reichmann présente de manière quotidienne le jeu emblématique de TF1, Les 12 Coups de midi. Un rendez-vous incontournable pour bon nombre de téléspectateurs puisque les audiences se portent toujours très bien. Mais à la fin de la saison, le contrat qui lie la chaîne à l'animateur arrivera à échéance. Qu'en est-il alors de l'avenir de Jean-Luc Reichmann sur TF1 ? Lundi 5 février 2024, sur le plateau d'Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous (France 5), l'amoureux de Nathalie Lecoultre a livré quelques éléments de réponse.

Jean-Luc Reichmann rassurant sur son avenir chez TF1

"Je continue Les 12 Coups l'an prochain, si TF1 m'accepte, indique-t-il. Apparemment ça a l'air de très bien se passer en ce moment, donc justement figurez-vous que j'ai rendez-vous là dans les deux semaines avec les patrons." Une intervention qui a piqué la curiosité sur le plateau. C'est ainsi qu'Anne-Elisabeth Lemoine lui demande "pourquoi ça ne continuerait pas". Et Jean-Luc Reichmann de répliquer : "Bah voilà, il suffit qu'on mette deux, trois détails... Mais ils me font confiance, c'est dingue qu'une chaîne vous fasse confiance comme ça, ils ne me disent rien, j'ai vraiment de la chance."

Ce n'est pas tout. L'animateur star de 63 ans apporte d'autres éléments : "Ils voudraient que j'enregistre plus d'émissions par jour. Moi je respecte...

Lire la suite


À lire aussi

Jean-Luc Reichmann et TF1, c'est bientôt fini ? Ces quelques mots qui en disent long...
Jean-Luc Reichmann dans Les 12 coups de midi : cette énorme bêtise de l'animateur de TF1
Emilien (Les 12 Coups de midi) frôle l'élimination : Jean-Luc Reichmann n'y est pas pour rien