“J'ai bien raté ma vie du côté sentimental” : les confidences d'Isabelle Nanty sur sa maternité contrariée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
![CDATA[RACHID BELLAK]]
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2004, Isabelle Nanty devient mère pour la première fois en adoptant une fille prénommée Tallulah, née deux ans auparavant en Chine alors que l'actrice était en plein tournage du film Le Bison. Long-métrage dans lequel elle campe, ironie du sort, le rôle d'une gardienne d'immeuble enceinte de son cinquième enfant. Mais si elle a eu recours à l'adoption, ce fut surtout une contrainte. À l'âge de 30 ans, la comédienne a appris - tout comme sa sœur - qu'elle ne pourrait jamais enfanter. La faute au Distilbène, cet oestrogène de synthèse confié à sa mère pour prévenir une fausse couche. Un médicament dont les effets secondaires ont été irréversibles. "Elle s'est sentie toujours très coupable et moi je lui disais : 'je suis en vie'", a raconté l'actrice au journal Libération.

Car pour Isabelle Nanty, l'infertilité a tout de même été dure à accepter. "C'est idiot, je sais, pas besoin d'avoir des enfants pour être heureux, mais quand je l'ai découvert, j'ai eu l'impression d'être une demi-femme", a-t-elle expliqué auprès de nos confrères. "Avant d'adopter, il a fallu que je fasse le deuil d'une maternité biologique et que je fasse attention à ce que ma fille ne vienne pas combler un vide." Mais la maternité biologique n'est pas la seule étape de sa vie qu'elle n'a pas pu traverser. Isabelle Nanty ne s'est jamais mariée. "J'aurai pu me débrouiller pour lui donner un père parce que, quelle que soit la maison, plus elle a de fondations, plus (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Shannen Doherty "époustouflée et incroyablement fière" : cette nouvelle qui lui met du baume au coeur
Mariah Carey : découvrez l'incroyable poids de sa somptueuse robe glitter de Noël
Joyce Jonathan droguée à l'allaitement : ses confidences surprenantes sur sa vie de maman
"C'est lui qui décide de tout" : comment Julien Clerc fait pour garder la forme
“Je crois beaucoup à la différence d'âge” : Julien Clerc parle sans tabou de sa femme Hélène Grémillon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles